Allemagne-Inflation négative pour la 1ère fois en 8 mois

le
0

(Actualisé avec des précisions, contexte, citations) par Michelle Martin BERLIN, 29 septembre (Reuters) - L'inflation en rythme annuel est passée en territoire négatif en septembre en Allemagne pour la première fois en huit mois, ce qui pourrait se traduire par un taux nul pour l'ensemble de la zone euro et inciter la Banque centrale européenne (BCE) à prendre de nouvelles initiatives. L'indice des prix à la consommation calculé aux normes harmonisées européennes (IPCH) affiche un recul de 0,2% sur un an, sa valeur la plus faible depuis janvier, après un gain de 0,1% en août, selon l'estimation préliminaire publiée mardi par l'institut fédéral de la statistique. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un indice inchangé ce mois-ci. Le détail des données non harmonisées montre que les prix de l'énergie ont chuté de 9,3% par rapport à septembre 2014. Stefan Kipar, économiste de BayernLB, anticipe à présent une inflation négative de 0,2% pour l'ensemble de la zone euro. L'estimation "flash" de l'évolution des prix des Dix-Neuf sera publiée mercredi. La BCE a lancé en mars un programme massif de rachats d'actifs afin de relancer la croissance et de porter l'inflation vers son objectif, qui est d'un petit peu moins de 2% à moyen terme. Au vu du peu de succès de cette politique pour l'instant, les marchés s'attendent à ce que la banque centrale développe un peu plus ce programme dit d'assouplissement quantitatif (QE). Ailleurs en Europe, les prix de détail ont baissé à leur rythme le plus soutenu en sept mois en Espagne en septembre, tandis qu'en Belgique, l'inflation reste basse mais elle a dépassé 1% en septembre, pour la première fois depuis janvier 2014. "Combiné à une inflation espagnole qu'on n'attendait pas si faible, il semble que l'inflation de la zone euro attendue demain sera basse elle aussi", observe Ulrich Wortberg, économiste de la banque Helaba, à propos des chiffres allemands. "Dans un tel contexte, on peut penser que ceux qui réclament une extension des achats obligataires de la BCE ne sont pas près de se taire". Des économistes interrogés avant la publication de la première estimation de l'inflation prévoyaient une inflation annuelle nulle en zone euro après un taux de 0,1% en août. Ulrike Kastens, économiste de Sal Oppenheim, pense que la BCE annoncera sans doute une extension de son programme de QE d'ici la fin de l'année dans la mesure où elle a déjà revu en baisse ses propres prévisions d'inflation ce mois-ci. Une telle extension pourrait se traduire par une augmentation du montant alloué chaque mois aux achats d'actifs, soit 60 milliards d'euros pour l'instant, soit par une prolongation du programme au-delà de septembre 2016, l'échéance fixée initialement. Toutefois, Sabine Lautenschläger, membre du directoire de la BCE, a dit lundi qu'il était prématuré pour la BCE d'évoquer de nouvelles mesures car l'économie de la zone euro devrait enregistrer une reprise modérée. Tableau de la statistique ID:nB4N10P019 Les indicateurs allemands en temps réel ECONDE (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant