Allemagne/Indicateurs-Ventes au détail inchangées en septembre

le , mis à jour le
0

BERLIN/FRANCFORT, 30 octobre (Reuters) - Principaux indicateurs économiques allemands publiés depuis le début du mois: * LES VENTES AU DÉTAIL STABLES SUR UN MOIS, +3,4% SUR UN AN 30 octobre - Les ventes au détail ont stagné sur un mois en septembre mais elles ont nettement progressé sur un an, ce qui vient confirmer l'hypothèse que la consommation des ménages restera un des piliers de la croissance de la première économie européene. Ces ventes, un indicateur connu pour sa volatilité, ont finalement reculé de 0,7% sur un mois en août, a précisé vendredi l'Office fédéral de la statistique, contre un repli de 0,4% donné en première estimation. Sur un an, les ventes au détail ont progressé de 3,4% en septembre. Les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé une hausse de 0,4% sur un mois et une augmentation de 4,2% sur un an. S'agissant de janvier-septembre, les ventes au détail ont augmenté de 2,8% en termes réels par rapport à la même période de 2014, soit leur plus forte hausse sur neuf mois depuis 1994. Les consommateurs allemands bénéficient à la fois d'un marché du travail en bonne santé, d'une hausse des salaires et d'un bas niveau de l'inflation. Tableau de la statistique ID:nB4N10P02 * LE NOMBRE DE CHÔMEURS BAISSE DE 5.000 (CONSENSUS -4.000) 29 octobre - Le nombre de personnes sans emploi a baissé plus fortement que prévu en octobre en données corrigées des variations saisonnières, mais le taux de chômage s'est maintenu à 6,4%, un plus bas depuis la réunification de l'Allemagne en 1990. Selon les données publiées jeudi par l'Office fédéral du travail, le nombre de personnes sans emploi, corrigé des variations saisonnières, a diminué de 5.000 ce mois-ci pour s'établir à 2,788 millions. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient un recul de 4.000. En données non ajustées, le nombre total de personnes sans emploi a reculé de 2,708 millions en septembre à 2,649 millions. Tableau de la statistique ID:nB4N10P028 * LA CRISE DES RÉFUGIÉS DÉPRIME LE CONSOMMATEUR ALLEMAND 28 octobre - Le moral du consommateur s'est altéré pour le trois mois d'affilée à l'approche de novembre, un afflux de réfugiés en Allemagne lui faisant craindre une hausse du chômage, indique mercredi le spécialiste des études de marché GfK. L'indice mesurant le sentiment du consommateur, calculé à partir d'un échantillon de 2.000 personnes, a reculé à 9,4 points contre 9,6 points un mois auparavant. Il est au plus bas depuis février, mois où il était ressorti à 9,3, et est conforme au consensus. Le sous-indice des anticipations économiques est en chute libre, à -2,9 points contre 6,4 points, se retrouvant dans le négatif pour la première fois depuis mai 2013 et touchant son niveau le plus bas depuis janvier 2013. "La tendance déclinante des perspectives économiques va de pair avec la crainte ressentie par beaucoup de citoyens allemands de voir la situation du marché du travail se dégrader dans les mois qui viennent", commente l'analyste Rolf Bürkl de GfK, ajoutant que le principal motif, et de loin, de cette crainte est l'afflux de réfugiés. Les anticipations du consommateur en matière de revenus n'ont pas varié mais son appétence à acheter est au plus bas depuis un an. * FAIBLE DÉGRADATION DU CLIMAT DES AFFAIRES EN OCTOBRE 26 octobre - Le climat des affaires s'est à peine détérioré en octobre, ce qui semble témoigner de la capacité de résistance du pays face au ralentissement de l'activité en Chine et au scandale Volkswagen, montre l'enquête mensuelle publiée lundi par l'institut Ifo. L'indice Ifo, calculé à partir d'un échantillon de 7.000 entreprises, s'est tassé à 108,2 en octobre contre 108,5 en septembre. Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à un recul plus prononcé, leur estimation moyenne étant à 107,8. Développement ID:nL8N12Q1QU * BAISSE DE 0,4% DES PRIX PRODUCTEURS EN SEPTEMBRE 20 octobre - Les prix producteurs ont baissé de 0,4% en septembre après un recul de 0,5% le mois précédent, a annoncé mardi l'Office fédéral de la statistique. Sur un an, ils diminuent de 2,1% après -1,7% en août. La baisse de septembre est plus marquée qu'attendu, les économistes prévoyant en moyenne -0,1% sur le mois et -1,8% sur un an. Hors énergie toutefois, la baisse n'est plus que de 0,1% sur un mois et de 0,6% sur 12 mois. Tableau de la statistique ID:nB4N10P01U * L'INDICE ZEW PASSE DE 12,1 À 1,9 EN OCTOBRE 13 octobre - Le sentiment des investisseurs s'est encore nettement dégradé en octobre, beaucoup plus que prévu, montre mardi l'enquête mensuelle de l'institut d'études économiques ZEW, du fait du scandale des tests anti-pollution de Volkswagen VOWG_p.DE et du ralentissement des marchés émergents. Son indice est tombé à 1,9 contre 12,1 le mois dernier, alors que le consensus Reuters le donnait à 6,0. "Le scandale des émissions chez Volkswagen et la faible croissance des marchés émergents refroidissent les perspectives économiques de l'Allemagne", explique le ZEW dans un communiqué. Le sous-indice de la situation actuelle est tombé à 55,2 contre 67,5 en septembre alors qu'il était attendu à 64,7. * INFLATION DÉFINITIVE À -0,2%, 1ER TAUX NÉGATIF EN 8 MOIS 13 octobre - L'indice des prix à la consommation de septembre calculé aux normes harmonisées européennes (IPCH) affiche un recul de 0,2% sur un an, en territoire négatif pour la première fois depuis janvier, a annoncé mardi l'Office fédéral de la statistique, qui confirme ainsi la première estimation publiée le mois dernier. Sur un mois, l'inflation IPCH est aussi confirmée, à -0,3%. En données non harmonisées, les prix à la consommation ont été stables sur un an et ont baissé de 0,2% sur un mois, ce qui constitue également une confirmation des premières estimations. Tableau de la statistique ID:nB4N10P01O * LES EXPORTATIONS ONT CHUTÉ DE 5,2% EN AOÛT 8 octobre - Les exportations ont connu en août leur plus forte contraction depuis le paroxysme de la crise financière mondiale début 2009, ce qui, conjugué à la baisse marquée des importations, témoigne d'une perte d'élan de la première économie européenne au troisième trimestre. Selon les données corrigées des variations saisonnières publiées jeudi par l'Office fédéral de la statistique, les exportations ont diminué de 5,2% sur un mois en août, à 97,7 milliards d'euros, tandis que les importations ont baissé de 3,1% à 78,2 milliards d'euros, leur recul le plus prononcé depuis novembre 2012. L'excédent commercial s'est réduit à 19,6 milliards d'euros, après 22,4 milliards en juillet. Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à un recul moins marqué des exportations comme des importations, de 1,2%, et à un excédent commercial de 22,5 milliards d'euros. Tableau de la statistique ID:nB4N10P01M * LA PRODUCTION INDUSTRIELLE RECULE DE 1,2% EN AOÛT 7 octobre - La production industrielle s'est contractée à son rythme le plus élevé en un an en août, selon des données officielles suggérant une nouvelle fois unecroissance économique moins vigoureuse du pays au troisième trimestre. Cette production a ainsi baissé de 1,2% par rapport au mois précédent, précise le ministre de l'Economie, alors que les économistes avaient anticipé une progression de 0,2%. L'augmentation du mois de juillet a cependant été révisée à la hausse, à +1,2% contre +0,7% en première estimation. "La configuration défavorable des vacances d'été a contribué de manière significative à la baisse de la production", note le ministère dans un communiqué. Tableau de la statistique ID:nB4N10P01L * LES COMMANDES À L'INDUSTRIE EN BAISSE DE 1,8% EN AOÛT 6 octobre - Les commandes à l'industrie se sont contractées de manière inattendue en août et la baisse du mois de juillet a été plus prononcée qu'estimé initialement, a annoncé mardi le ministère de l'Economie, qui impute cette faiblesse estivale essentiellement aux vacances et au manque de vigueur de la demande hors zone euro. Ces commandes ont baissé de 1,8% sur un mois en août alors que les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur une hausse de 0,5%. La contraction du mois de juillet a été revue à 2,2% contre une première estimation de 1,4%. Les commandes en provenance de l'étranger ont baissé de 1,2% en août, en raison notamment d'un recul de 3,7% de la part des pays en dehors de la zone euro. Les commandes en provenance d'Allemagne ont pour leur part diminué de 2,6%. Tableau de la statistique ID:nL8N1252JV (Service économique)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant