Allemagne/Indicateurs-Ventes au détail en baisse de 3,2% en septembre

le
0

BERLIN/FRANCFORT, 31 octobre (Reuters) - Principaux indicateurs économiques allemands publiés depuis le début du mois: * BAISSE PLUS FORTE QUE PRÉVU DES VENTES AU DÉTAIL EN SEPTEMBRE 31 octobre - Les ventes au détail ont baissé de 3,2% en septembre, après une hausse de 1,5% en août, a annoncé l'Office fédéral de la statistique vendredi. Par rapport à septembre 2013, elles affichent une hausse de 2,3%, après une contraction de 0,7% en août. Les analystes interrogés par Reuters anticipaient une baisse mensuelle de 1,0% et une hausse annuelle de 0,8%. * RALENTISSEMENT DE L'INFLATION A 0,7% ANNUEL EN OCTOBRE 30 octobre - L'inflation a ralenti à 0,7% en rythme annuel en octobre en Allemagne, son niveau le plus bas depuis mai, montrent des données préliminaires publiées jeudi par l'Office fédéral de la statistique. Le chiffre, harmonisé aux normes européennes (IPCH), est inférieur aux attentes des économistes interrogés par Reuters qui le donnaient en moyenne à 0,9%. Sur un mois, les prix ont diminué de 0,3%. Calculé aux normes nationales allemandes, l'indice des prix affiche une baisse de 0,3% par rapport à septembre et une hausse de 0,8% en rythme annuel. Les chiffres définitifs seront publiés le 13 novembre. Tableau ID:nB4N0RO01O * 22.000 DEMANDEURS D'EMPLOI EN MOINS EN OCTOBRE 30 octobre - Le nombre de demandeurs d'emploi en Allemagne a enregistré en octobre une baisse inattendue de 22.000, à 2,887 millions, montrent les statistiques publiées jeudi par l'Office fédéral du Travail. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 5.000 et le plus optimiste d'entre eux tablait sur une baisse de 13.000 seulement. Le taux de chômage, en données corrigées des variations saisonnières (CVS) est resté inchangé à 6,7%. En données brutes, les effectifs du chômage sont revenus à 2,733 millions contre 2,808 millions en septembre. Tableau ID:nB4N0RO01J * L'INDICE IFO AU PLUS BAS DEPUIS DECEMBRE 2012 27 octobre - Le sentiment des entreprises allemandes s'est dégradé davantage que prévu en octobre, tombant à son plus bas niveau en près de deux ans, ce qui augure mal de l'activité dans la première économie d'Europe au quatrième trimestre, montre l'enquête mensuelle de l'institut munichois Ifo. L'indice du climat des affaires, calculé à partir d'un échantillon de quelque 7.000 entreprises, a reculé pour le sixième mois d'affilée pour tomber à 103,2 après 104,7 (confirmé) en septembre. Il s'agit du chiffre le plus faible enregistré depuis décembre 2012. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de 104,3 et leurs estimations s'échelonnaient de 102,0 à 105,3. L'indice des conditions actuelles est revenu à 108,4 contre 110,0 attendu et celui des anticipations est tombé à 98,3 alors que le consensus le donnait à 98,9. Tableau ID:nB4N0RO01B * HAUSSE DU MORAL DU CONSOMMATEUR APRÈS DEUX MOIS DE BAISSE 24 octobre - Le moral des consommateurs s'est, contre toute attente, amélioré à l'approche du mois de novembre après avoir baissé les deux mois précédents, une évolution qui suggère que les gens ne craignent pas pour leur revenus et qu'ils sont prêts à dépenser malgré le ralentissement de la conjoncture, montre l'enquête mensuelle du cabinet d'études GfK. Publié vendredi, son indice de confiance, censé mesurer les perspectives de la consommation du mois prochain, est remonté à 8,5 contre 8,4 en octobre (chiffre révisé). En juillet et en août, il avait atteint un pic de sept ans et demi de 8,9. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un indice à 8,0. L'estimation la plus optimiste était 8,3. L'indice GfK est calculé à partir d'un échantillon de 2.000 personnes. Au-dessus de zéro, il témoigne d'une croissance annuelle de la consommation privée, et d'une contraction dans le cas inverse. "La consommation a, pour l'instant, esquivé l'impact du ralentissement économique (...) la consommation privée peut de ce fait continuer à jouer son rôle de pilier de l'économie allemande", a estimé Rolf Bürkl, analyste de l'institut basé à Nuremberg. Après un bon début d'année, l'économie allemande s'est contractée de 0,2% au deuxième trimestre et une série d'indicateurs mitigés conduit les économistes à anticiper peu, voire pas, de croissance au troisième. Tableau: ID:nL9N0P7003 * STABILITÉ DES PRIX PRODUCTEURS EN SEPTEMBRE, -1,0% L'AN 20 octobre - Les prix producteurs sont restés stables en septembre en Allemagne après avoir reculé de 0,1% en août, a annoncé lundi l'Office fédéral des statistiques. Sur un an, l'indice des prix à la production ressort en baisse de 1,0% après un recul de 0,8% en août. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne des prix inchangés sur le mois et en baisse de 1,0% sur un an. Tableau ID:nB4N0RO013 * STABILITÉ DES PRIX CONFIRMÉE EN SEPTEMBRE, +0,8% SUR UN AN 15 octobre - Les prix à la consommation sont restés stables en septembre en août, pour une hausse de 0,8% sur un an, selon les données définitives de l'inflation publiées mercredi par l'Office fédéral de la statistique. L'indice des prix harmonisé aux normes européennes (IPCH) a également été confirmé à inchangé sur le mois et en hausse de 0,8% sur un an. Hors carburant et fioul domestique, les prix ont augmenté de 1,2% sur un an. En août, les prix à la consommation étaient déjà ressortis inchangés sur le mois et en hausse de 0,8% sur un an. Tableau ID:nB4N0RO011 * L'INDICE ZEW NÉGATIF POUR LA PREMIÈRE FOIS EN DEUX ANS 14 octobre - L'indice ZEW mesurant le moral des investisseurs allemands est tombé en territoire négatif pour la première fois en deux ans en octobre, une donnée qui suggère que la première puissance économique européenne souffre de crises à l'étranger et de la conjoncture déprimée, aussi bien au niveau national qu'européen. L'institut ZEW a annoncé mardi que son indice avait reculé pour le dixième mois d'affilée pour tomber à -3,6. Il s'agit de son plus bas niveau depuis novembre 2012. Les économistes anticipaient de leur côté un indice ZEW à 1,0 après 6,9 en septembre. La composante conditions actuelles de l'indice ZEW est revenue à 3,2, contre 25,4 en septembre et un consensus de 18,0. ZEW a précisé avoir établi son indice à partir d'une enquête menée auprès de 223 analystes et investisseurs entre le 29 septembre et le 13 octobre. Clemens Fuest, le président de l'institut ZEW, a dit ne pas exclure une contraction de l'économie allemande au troisième trimestre, ce qui placerait techniquement le pays en récession après la baisse de 0,2% du produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre. Il a cependant ajouté, le cas échéant, ne pas s'attendre à une récession prolongée. * EXCÉDENT COMMERCIAL D'AOÛT INFÉRIEUR AUX ATTENTES 9 octobre - Les exportations ont baissé de 5,8% en août, leur plus fort recul depuis janvier 2009, au plus fort de la crise financière, un indice supplémentaire de l'affaiblissement de la première économie européenne dans un contexte de fragilité de la zone euro et de tensions géopolitiques. Selon les données publiées jeudi par l'Office fédéral de la statistique, des vacances d'été tardives dans certaines régions allemandes ont contribué à la baisse des exportations et des importations, mais ces chiffres tendent tout de même à confirmer la morosité de l'économie allemande après les baisses des commandes à l'industrie et de la production déjà annoncées cette semaine. Les importations ajustées des variations saisonnières ont reculé de 1,3% sur un mois alors que les économistes avaient tablé sur une hausse de 1,0%. Ils attendaient une baisse de 4,0% des exportations, selon une enquête Reuters. L'excédent commercial a été de 17,5 milliards d'euros en août, en baisse par rapport aux 22,2 milliards en juillet et par rapport aux 18,5 milliards attendus par les économistes. Tableau de la statistique ID:nB4N0RO00U * PRODUCTION INDUSTRIELLE EN BAISSE DE 4% EN AOÛT 7 octobre - La production industrielle allemande a baissé de 4,0% en août, son repli le plus marqué depuis janvier 2009, montrent les statistiques officielles publiées mardi, de nature à entretenir le doute sur la santé de la première économie d'Europe. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une baisse de 1,5% seulement et l'estimation la plus pessimiste donnait un recul de 3%. "La production industrielle se trouve actuellement dans une phase de faiblesse (...) mais la baisse actuelle est exacerbée par l'impact des vacances", a déclaré le ministère dans un communiqué. "Au final, il faut s'attendre à une production faible sur l'ensemble du troisième trimestre." Le détail des chiffres d'août montre entre autres une chute de 8,8% de la production de biens d'équipements après une hausse de 4,6% en juillet. Tableau ID:nL6N0S12M9 * PLUS FORTE BAISSE DES COMMANDES À L'INDUSTRIE DEPUIS 2009 6 octobre - Les commandes à l'industrie ont subi en août leur baisse la plus forte depuis 2009 en raison d'une économie de la zone euro en petite forme et des incertitudes causées par les conflits de par le monde, selon les données publiées lundi par le ministère de l'Economie. Les commandes ont baissé de 5,7% sur le mois, alors que les économistes interrogés par Reuters ne prévoyaient qu'un recul de 2,5%. La baisse est particulièrement marquée pour les commandes de biens d'équipement (-8,5%), avec des reculs de 2,0% pour les commandes intérieures et surtout de 12% pour les commandes à l'exportation. Les commandes en provenance de la zone euro ont diminué de 5,7% et les commandes intérieures ont régressé de 2,0%. La hausse de juillet a été révisée à 4,9% au lieu des 4,6% annoncés en première estimation. Tableau: ID:nL6N0RZ0PQ

 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant