Allemagne/Indicateurs-Rebond des ventes au détail en juillet

le , mis à jour le
0

BERLIN/FRANCFORT, 31 août (Reuters) - Principaux indicateurs économiques allemands publiés depuis le début du mois: * VENTES AU DÉTAIL EN HAUSSE DE 1,4% EN JUILLET 31 août - Les ventes au détail ont progressé en juillet par rapport à juin, à leur rythme le plus fort en neuf mois, renforçant l'hypothèse que la croissance de la première économie européenne sera tirée par la consommation des ménages cette année, selon les données publiées lundi par l'Office fédéral de la statistique. La progression de 1,4% sur un mois, plus forte hausse mensuelle depuis octobre 2014, est supérieure aux attentes des économistes interrogés par Reuters qui anticipaient une hausse de 1,0%. Pour le mois de juin, la baisse des ventes de détail a été ramenée à 1,0% contre un recul de 2,3% initialement annoncé. Sur un an, les ventes au détail ont affiché une progression de 3,3% le mois dernier, après une hausse de 5,2% en juin, portées notamment par un bond de 9,2% des ventes sur internet et par correspondance. Tableau de la statistique ID:nB4N10P003 * L'INFLATION RESTE PROCHE DE ZÉRO 28 août - L'inflation est restée quasiment nulle au mois d'août en Allemagne, selon une première estimation publiée vendredi par l'institut fédéral de la statistique. L'indice des prix à la consommation calculé aux normes harmonisées européennes (IPCH) est resté stable sur un mois et a augmenté de 0,1% sur un an. Les économistes interrogés par Reuters tablaient sur un recul de 0,1% sur un mois et une progression de 0,1% sur un an. En données non harmonisées, les prix sont restés stables sur un mois et ont crû de 0,2% sur un an, alors que les économistes prévoyaient un recul de 0,1% sur un mois et une hausse de 0,2% sur un an. Les données définitives de l'inflation du mois d'août seront diffusées le 11 septembre par Destatis. Tableau de la statistique: ID:nB4N0ZT02P * LE CLIMAT DES AFFAIRES S'AMÉLIORE EN AOÛT 25 août - Le climat des affaires a continué de s'améliorer au mois d'août en Allemagne malgré les craintes entourant le ralentissement économique de la Chine, selon l'enquête mensuelle publiée mardi par l'institut Ifo. L'indice Ifo, calculé à partir d'un échantillon de 7.000 entreprises, a atteint 108,3 ce mois-ci après 108,0 en juillet, dépassant le consensus Reuters qui le donnait à 107,7. Le sous-indice des conditions actuelles a progressé à 114,8 contre 113,9 en juillet (consensus 113,9). Celui des anticipations a légèrement reculé, à 102,2 contre 102,3 (révisé), mais lui aussi est supérieur au consensus qui était à 102,0. L'indice Dax de la Bourse de Francfort .GDAXI a accentué ses gains après la publication de ces données. Tableau ID:nB4N0ZT01V * LA CROISSANCE AU DEUXIÈME TRIMESTRE CONFIRMÉE À +0,4% 25 août - La croissance économique allemande s'est accélérée au deuxième trimestre mais un peu moins qu'attendu, le commerce extérieur soutenant l'expansion de l'activité tandis que l'investissement intérieur la freinait, confirment les données détaillées publiées mardi par l'institut fédéral de la statistique. Le produit intérieur brut (PIB) a progressé de 0,4% en données corrigées des variations saisonnières (CVS), après une hausse de 0,3% sur les trois premiers mois de l'année. En rythme annuel, la première économie d'Europe a progressé de 1,6% au deuxième trimestre. Ces chiffres sont identiques aux données brutes. Tableau de la statistique: ID:nB4N0ZT01K * LE MORAL DES CONSOMMATEURS SE DÉGRADE 21 août - Les ménages allemands abordent le mois de septembre avec un moral dégradé, une première en six mois, montre vendredi l'enquête mensuelle de l'institut GfK. L'indice du sentiment des consommateurs a reculé à 9,9 pour septembre contre 10,1 pour août, son plus bas niveau depuis mars, alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de 10,1. "En dépit de cette baisse, on ne peut pas affirmer que le moteur économique va hésiter, encore moins caler", commente Rolf Bürkl, analyste de GfK. "Comme auparavant, l'indice est à un niveau élevé, suggérant que la consommation privée peut jouer son rôle de pilier important de la croissance économique cette année." * LES PRIX À LA PRODUCTION INCHANGÉS EN JUILLET 20 août - Les prix à la production n'ont pas varié en Allemagne au mois de juillet, ce qui porte leur évolution sur un an à -1,3%, montrent les statistiques officielles publiées jeudi. Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à un recul de 0,1% d'un mois sur l'autre et de 1,4% sur un an. Tableau de la statistique: ID:nB4N0ZT01G * CROISSANCE UN PEU MOINS SOUTENUE QUE PRÉVU AU T2 14 août - L'Allemagne a enregistré au deuxième trimestre une modeste accélération de sa croissance, mais moins soutenue que prévu, portée par des exportations qui ont bénéficié d'un euro faible mais freinée par l'investissement intérieur, a annoncé vendredi l'Office fédéral de la statistique. La croissance d'un trimestre sur l'autre a été de 0,4% en données corrigées des variations saisonnières (CVS), alors que les économistes interrogés par Reuters projetaient en moyenne une croissance de 0,5%. En données en rythme annuel non corrigées des variations saisonnières, la croissance ressort à 1,6%, dépassant légèrement le consensus, qui la donnait à 1,5%. Au premier trimestre, l'Allemagne avait enregistré une croissance de 0,3% d'un trimestre sur l'autre et de 1,2% en rythme annuel. Tableau: ID:nB4N0ZT01C * INFLATION ANNUELLE HARMONISÉE CONFIRMÉE AU TAUX DE 0,1% 13 août - L'Office fédéral de la statistique a confirmé jeudi ses données préliminaires sur l'inflation. L'inflation harmonisée aux normes européennes (IPCH) est confirmée à 0,3% d'un mois sur l'autre et à 0,1% annuellement. En données non harmonisées, l'inflation est également confirmée, à 0,2% que ce soit sur une base mensuelle ou annuelle. Tableau: ID:nB4N0ZT019 * RECUL INATTENDU DE L'INDICE ZEW EN AOÛT 11 août - Le moral des investisseurs et analystes s'est, contre toute attente, dégradé en août en raison d'inquiétudes concernant la situation économique et géopolitique mondiale, montre la dernière enquête mensuelle de l'institut ZEW publiée mardi. L'indice du sentiment des investisseurs calculé par l'institut de Mannheim a reculé à 25,0 contre 29,7 en juillet. Les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne une progression à 32,0. La composante des conditions actuelles a en revanche grimpé à 65,7 après 63,9 en juillet, dépassant nettement le consensus qui était à 64,3. L'institut ZEW a interrogé 228 analystes et investisseurs du 27 juillet au 10 août pour réaliser son enquête. * EXCÉDENT COMMERCIAL SUPÉRIEUR AUX ATTENTES 7 août - Les exportations, en données corrigées des variations saisonnières (CVS), ont reculé plus que prévu en juin, ce qui n'empêche pas l'excédent commercial de ressortir à un niveau supérieur aux attentes en raison d'un repli inattendu des importations. Ces exportations ont ainsi baissé de 1,0% et les importations de 0,5% alors que les économistes avaient anticipé respectivement -0,5% et +0,5%. En données non CVS, les exportations ont avancé de 13,7% et les importations de 6,4%, a précisé vendredi Destatis, l'office fédéral de la statistique. L'excédent commercial est passé à 24,0 milliards d'euros en juin contre 19,5 milliards (révisé en baisse de 3,3 milliards) le mois précédent. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un surplus de 21,5 milliards. L'excédent courant est ressorti de son côté à 24,4 milliards d'euros contre 11,8 milliards (révisé) en mai. Tableau ID:nB4N0ZT00Z * BAISSE INATTENDUE DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE 7 août - La production industrielle a diminué de 1,4% en juin, suivant les chiffres publiés vendredi par le ministère de l'Economie, alors que les économistes attendaient en moyenne une hausse de 0,3%. Les prévisions des économistes compilées par Reuters variaient d'une contraction de 0,4% à une hausse de 1,4%. La production avait augmenté de 0,2% en mai. Le ministère de l'Economie a dit que les conditions du secteur industriel restaient bonnes toutefois. Ces chiffres, point culminant d'un deuxième trimestre au demeurant solide, soulèvent cependant quelques interrogations sur l'ampleur de la reprise de la première économie européenne. Tableau: ID:nB4N0ZT00Y * LES COMMANDES À L'INDUSTRIE PROGRESSENT PLUS QUE PRÉVU 6 août - Les commandes à l'industrie ont progressé bien plus que prévu en juin, portées par une forte demande à l'international, ce qui suggère que la production industrielle de la première économie européenne devrait probablement augmenter dans les prochains mois. Selon les chiffres diffusés jeudi par le ministère de l'Economie, les commandes ont bondi de 2% alors que le consensus Reuters donnait une hausse de 0,2%. Cette progression dépasse même la prévision la plus optimiste, qui s'établissait à 1,5%. Les commandes à l'exportation ont augmenté de 4,8% tandis que les commandes locales ont reculé de 2,0%. Les données concernant le mois de mai ont été révisées, le recul étant porté à 0,3% au lieu de 0,2% en estimation initiale. Tableau de la statistique ID:nB4N0ZT00X (Service économique)

 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant