Allemagne : Hans-Dietrich Genscher, artisan de la réunification, est décédé

le , mis à jour à 19:14
0
Allemagne : Hans-Dietrich Genscher, artisan de la réunification, est décédé
Allemagne : Hans-Dietrich Genscher, artisan de la réunification, est décédé

Hans-Dietrich Genscher, qui a dirigé pendant près de vingt ans la diplomatie allemande avec une influence inégalée après-guerre, est décédé à l'âge de 89 ans. Il avait joué un rôle central dans la politique de détente avec l'Est et surtout la réunification de son pays en 1990.

Longtemps resté l'une des figures les plus populaires du pays, cet homme politique libéral, avocat de formation, a succombé jeudi soir à une défaillance cardio-vasculaire, «entouré de sa famille» dans sa maison de Wachtberg-Pech, dans l'ouest du pays.

La chancelière Angela Merkel a dit «s'incliner» devant «un homme d'Etat respecté dans le monde entier» qui «n'accepta jamais l'injustice de la division allemande» d'après-guerre. Le chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault a salué de son côté «un des grands acteurs de la réunification» et un «Européen convaincu».

Le secrétaire d'Etat américain Henry Kissinger, le chancelier Helmut Schmidt et le ministre allemand des Affaires étrangères Hans-Dietrich Genscher à Hambourg en 1976.  (AFP/DPA.GEORG SPRING.)

L'hommage de Gorbatchev

Tout au long de ses dix-huit ans (1974-1992) à la tête du ministère des Affaires étrangères, un record pour l'Allemagne d'après-guerre, Hans-Dietrich Genscher s'est évertué à rapprocher la RFA de l'Europe de l'Est communiste, refusant de diaboliser l'ennemi soviétique, négociant pour désamorcer la Guerre froide et la course aux armements dans lesquelles les deux Allemagnes étaient en première ligne.

Après la mort en moins de trois ans de trois dirigeants soviétiques, il avait rapidement discerné dans l'ascension de Mikhaïl Gorbatchev une chance historique, soutenant très tôt sa Perestroïka et sa Glasnost censées réformer et libéraliser une URSS en crise, mais qui ont finalement précipité l'effondrement du bloc soviétique. L'ex-président soviétique a salué vendredi «un des premiers hommes politiques occidentaux à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant