Allemagne et Australie se quittent bons amis

le
0
Allemagne et Australie se quittent bons amis
Allemagne et Australie se quittent bons amis

La rencontre entre Allemands et Australiens a symbolisé ce que l'on attend d'un match amical. Un rythme peu endiablé, mais beaucoup de buts et de remplacements. Au final, personne ne perd (2-2), et tout le monde est content.


Allemagne - Australie
(2-2)

M. Reus (17'), L. Podolski (81') pour Allemagne , J. Troisi (39'), M. Jedinak (50') pour Australie.


L'Australie est une nation de rugby. Même si les Socceroos se sont mis au foot, et avec succès, en atteste cette victoire en Coupe d'Asie, on ne peut rien faire contre son instinct primaire. En bon demi de mêlée, Ryan, le gardien australien, s'applique sur son jeu au pied, tandis que Mile Jedinak complète cette charnière en portant le costume de demi d'ouverture. L'influence de l'ovalie est telle que les Kangourous encaissent un but marqué de l'empreinte du sport à XV : interception haute de Khedira, course en solitaire, et passe caviar pour que Reus puisse aplatir entre les poteaux. Heureusement, s'ils savent encaisser des buts dignes d'essais de rugby, les joueurs de Postecoglou ne sont pas en reste et rendent hommage aux Wallabies. Grâce notamment à une belle pénalité de Jedinak, buteur sur coup franc, l'Australie tient longtemps le choc, malgré un retour au score tardif pour l'Allemagne. Preuve qu'avec un ruck solide, tout est possible. Même tenir tête aux champions du monde.
Reus et Troisi hors de la mêlée
Dans ce duel de champions, ceux d'Asie sont loin d'être ridicules contre les rois du monde allemands. Leckie, en bon ailier, joue de sa vitesse pour prendre le meilleur sur les défenseurs de la Nationalmannschaft, mais Zieler est parfait dans son rôle d'arrière, et s'interpose plusieurs fois devant l'Australien, soit sur sa ligne, soit à la limite de sa surface (9e, 31e). En face, l'Allemagne met un peu de temps à entrer dans la rencontre, la faute à un jeu de passe peu assuré en début de match. D'ailleurs, ce n'est pas par le jeu, mais sur une interception haute et un contre éclair que Khedira trouve Reus d'un délicieux extérieur, et offre au joueur de Dortmund l'ouverture du score (17e). Une récompense pour l'attaquant de pointe du jour, qui avait déjà trouvé le chemin des filets quelques minutes auparavant, mais qui avait vu son but logiquement refusé pour un...








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant