Allemagne-Du mieux pour l'industrie, la Buba prudente

le
0

(Actualisé avec commandes à l'industrie, commentaire) BERLIN, 5 décembre (Reuters) - Les commandes à l'industrie en Allemagne ont augmenté nettement plus qu'attendu en octobre mais la Bundesbank a réduit de moitié sa prévision de croissance 2015, même si son président assure que les récents signes de ralentissement économique pourraient être rapidement oubliés. Les commandes au secteur industriel ont progressé de 2,5% en octobre grâce à la vigueur de la demande intérieure, la demande à l'export étant plus modérée, montrent les statistiques publiées vendredi par le ministère de l'Economie. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 0,5% seulement et l'estimation la plus élevée n'était que de 1,9%. Parallèlement, la banque centrale nationale a ramené sa prévision de croissance 2015 à 1,0%, deux fois moins qu'attendu en juin, et elle a revu son estimation pour cette année à 1,4%, contre 1,9% il y a six mois. Pour 2016, la Buba table sur 1,6% d'augmentation du produit intérieur brut (PIB), contre 1,8% en juin. "Toutefois, il y a des raisons d'espérer que cette phase d'atonie se révélera être de courte durée", explique le président de l'institution, Jens Weidmann, dans un communiqué, estimant que les perspectives à l'export devraient s'améliorer l'an prochain. Il a ajouté que si les cours du pétrole restaient bas pendant une période prolongée, la croissance pourrait s'améliorer de 0,1 ou 0,2 point en 2015 et en 2016. L'économie allemande a connu un passage à vide au cours des deux derniers trimestres, n'échappant que de justesse à une rechute en récession, le PIB ayant progressé de 0,1% sur la période juillet-septembre, grâce principalement à la bonne tenue de la consommation. ID:nL6N0TF17D Mais des économistes se disent désormais optimistes sur les perspectives de croissance. Pour Stefan Kipar, de BayernLB, la forte hausse des commandes à l'industrie annoncée vendredi, conjuguée à une révision à la hausse du chiffre de septembre (à 1,1%), traduit une stabilisation de la conjoncture après l'accès de faiblesse de l'été. "Il y a de bonnes chances pour que l'on puisse éviter des variations négatives du PIB au cours de l'hiver également", a-t-il dit. Les indicateurs avancés publiés récemment ont montré une amélioration des perspectives d'activité, la confiance des investisseurs et des chefs d'entreprise remontant en novembre, après une longue phase de dégradation, et le moral des ménages est lui aussi orienté à la hausse. Tableau des commandes à l'industrie ID:nL6N0TO2ZF Les indicateurs allemands en temps réel ECONDE (Michelle Martin, Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant