Allemagne : Deso Dogg, du rap au djihad

le
0
Il a influencé l'auteur de l'attentat antiaméricain commis en mars à l'aéroport de Francfort.

Son public le connaît toujours sous son nom de scène: Deso Dogg. Ancien porte-drapeau du «gangsta rap» allemand, Denis Mamadou Cuspert a trouvé sa repentance pour ses années de mauvais garçon de la scène hip-hop dans l'islamisme radical. Désormais, il se fait appeler Abou Malik et enflamme le cyberespace allemand avec ses chants militants et ses prêches prônant le djihad. Les autorités allemandes se disent alarmées par l'influence néfaste qu'exerce l'ex-rappeur, qui s'est imposé en quelques mois comme l'une des figures des réseaux islamistes allemands.

Lors de son procès, qui s'est ouvert mercredi, Arid Uka, un islamiste kosovar élevé en Allemagne, dit avoir été influencé par une vidéo postée sur la page Facebook d'Abou Malik. Celle-ci montrait des femmes musulmanes violées par des hommes en uniforme militaire américain. Uka, qui a ouvert le feu sur un bus de l'US Army à l'aéroport de Francfort le 2 mars, tuant deux soldats américains et en blessant tro...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant