Allemagne : Angela Merkel promet de combattre les «idéologues du terrorisme»

le
0
Allemagne : Angela Merkel promet de combattre les «idéologues du terrorisme»
Allemagne : Angela Merkel promet de combattre les «idéologues du terrorisme»

 Quatre jours après avoir battu le pavé parisien pour manifester sa solidarité avec le peuple français, Angel Merkel passe à l'offensive dans son pays. En rendant hommage devant les députés du Bundestag aux victimes des attentats perpétrés la semaine dernière en France au nom du jihadisme, la chancelière allemande a promis ce jeudi une fermeté sans faille face aux terroristes et aux islamistes.

«Ceux qui prononcent des paroles de haine, qui commettent des actes violents au nom de l'islam, leurs complices et les idéologues du terrorisme international seront combattus avec rigueur, en employant tous les moyens à la disposition d'un Etat de droit», a-t-elle promis dans son discours tenu à l'issue d'une minute de silence.

«Nous, en Allemagne, nous ne nous laisserons pas diviser», a-t-elle affirmé, soulignant que rien ne pouvait justifier le terrorisme, ni une enfance difficile, ni la religion. «Chaque terroriste qui déclenche une explosion ou qui tire sur quelqu'un sait qu'il vise des gens qu'il ne connaît pas et qui ne lui ont rien fait», a souligné la chancelière. «Ce faisant, chaque terroriste prend une décision dont il doit assumer la responsabilité».

«L'Allemagne et la France ensemble en ces jours difficiles»

Mercredi, le gouvernement allemand avait déjà annoncé le renforcement des restrictions au voyage pour empêcher les jihadistes potentiels de se rendre dans des zones de combat en Syrie et en Irak. «Nous poursuivrons avec résolution les actes antisémites avec tous les moyens de l'Etat de droit. Il en va de même pour les attaques contre les mosquées», a ajouté la chancelière.

>> A LIRE. Angela Merkel floutée par Al-Qaïda

Angela Merkel a également célébré l'amitié franco-allemande. «Nous sommes choqués et stupéfaits par la mort des 17 personnes innocentes», tuées en France au nom du jihad, a-t-elle déclaré. «Notre compassion va aux proches des victimes, aux blessés et au ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant