All you need is growth

le , mis à jour le
2
Didier Saint-Georges, managing director et membre du comité d'investissement de Carmignac. (© Carmignac)
Didier Saint-Georges, managing director et membre du comité d'investissement de Carmignac. (© Carmignac)

There’s nothing you can do that can’t be done... No one you can save that can’t be saved, it’s easy...

The Beatles

Malgré des années d’assouplissement quantitatif et de taux d’intérêt plus bas que jamais, les politiques monétaires ne sont pas parvenues à empêcher que la croissance économique, presque partout, continue de décevoir chaque année depuis huit ans. Ce constat d’échec entraine trois conséquences.

La première est la plus bénigne : ce qui devait être un traitement de la grande crise financière exceptionnel et temporaire est en train de devenir permanent. Les Banques centrales sont acculées à maintenir des politiques monétaires hyper-accommodantes. Les marchés s’en réjouissent, mais le problème pour l’économie réelle est que ces politiques butent de plus en plus sur la loi des rendements décroissants : leur impact s’épuise au fur et à mesure que les taux d’intérêt atteignent des niveaux extrêmement bas.

La seconde conséquence est une augmentation du risque économique : même avec des taux qui demeureraient éternellement bas, le manque de croissance nominale ne permet pas de réduire les déséquilibres financiers des États. Dans le même temps, le modèle économique du secteur bancaire est ébranlé. La question de la soutenabilité de la dette et de la faiblesse du secteur bancaire dans un contexte de croissance trop faible constitue un risque important à terme pour la

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4369955 il y a 4 mois

    Des titres en anglais maintenant ... de mieux en mieux !

  • JUFRABRE il y a 4 mois

    L'absence de croissance économique est surtout ennuyeuse pour un pourcentage très faible des populations, la partie la plus aisée. La très grande majorité des populations ne croie plus en ce système, sans pour autant avoir des idées ou la volonté d'en changer.