All-in Kruse

le
0

Remplaçant hier lors de la défaite historique face à la Pologne, Max Kruse n'était même pas du voyage au Brésil, malgré de solides performances à Mönchengladbach et la pénurie de numéro 9. À la place, il est allé disputer les World Series of Poker à Las Vegas.

Au début de l'été 2013, l'Allemagne part en tournée amicale en Amérique, avec des rencontres prévues face à l'Équateur et aux États-Unis. Pour l'occasion, Joachim Löw laisse de côté l'immense majorité des habitués de la Nationalmannschaft et emmène plein de blancs-becs et autres revenants outre-Atlantique. Au menu, du Neustädter, Sam, Wollscheid, Hunt, Reinartz, Müller (Nicolai). Et Max Kruse qui, après s'être fait les dents à Sankt Pauli, d'abord en Bundesliga, mais surtout en 2. Bundesliga, sort d'un premier exercice réussi à Fribourg, avec 11 buts et 8 passes décisives. Contre l'Équateur, Maximilian (puisque c'est son prénom) est aligné en 10 en soutien de Podolski, à qui il offre un but. Face aux Ricains, il se retrouve sur le banc, mais entre à la mi-temps, toujours en 10, alors que l'Allemagne est menée 2-0.

Cinq minutes plus tard, il dépose un corner sur la tête de Westermann pour la réduction du score, et claque ensuite pour la première fois en équipe nationale. Même si la Team USA finit par s'imposer 4-3, la carrière internationale de Kruse est lancée. Dans la foulée, il signe au Borussia Mönchengladbach, réalise une saison encore meilleure sur le plan comptable, avec 12 buts et 12 passes décisives, est de toutes les sélections de Joachim Löw. C'est sûr, Kruse sera au Brésil. D'autant plus que son profil - un numéro 9 qui marque et fait marquer, capable de jouer en soutien - est parfait dans le système de Löw, allergique aux buteurs monolithiques comme Kießling. Et surtout parce que derrière Klose et ses 36 piges, c'est le désert.
Un rêve brisé
Pourtant, stupeur et tremblements, Kruse n'est pas dans la liste des 30 pour la Coupe du monde. Löw n'a choisi que deux attaquants : l'inévitable Miro et Kevin Volland. Le jeune joueur d'Hoffenheim est un novice à ce niveau et, surtout, a joué toute la saison, certes fort bien, ailier droit. De toute façon, il sera lui aussi évincé pour arriver à la liste des 23, Löw comptant sur Müller, Schürrle et Podolski, voire Özil et Götze, pour occuper la pointe. En coulisses, il se murmure que Kruse a été sanctionné pour cause de visite féminine dans sa chambre lors d'un match en Angleterre en décembre. Ce qu'il nie bien évidemment, même s'il est dévasté par la nouvelle, comme on peut le lire sur son Facebook : « Bon, c'est difficile d'exprimer avec des mots ce que je ressens en ce moment, parce que c'est difficile de mettre des mots...



...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant