Alitalia se réorganise sans avoir trouvé de sauveur

le
0
La compagnie italienne a présenté un plan de réduction des coûts qui ne résout pas les problèmes de l'entreprise.

Quelque 1.900 suppressions de postes (sur 14.000 salariés) et un engagement de réduction des coûts de 295 millions d'euros, mais toujours pas de partenaire industriel: telle est la réorganisation annoncée mardi par la direction d'Alitalia pour tenter de sauver la compagnie aérienne.

Gabriele Del Torchio promet aux syndicats de ne procéder à «aucun licenciement». Les réductions de postes (dont 280 pilotes et 350 assistants de vol) se feront sur la base de départs volontaires et par non-renouvellement des départs à la retraite et contrats de «solidarité». Les salaires supérieurs à 40.000 euros par an seront réduits de 20 %, ceux du personnel de 5 %, les primes d'ancienneté seront bloquées, l'objectif étant d'aligner les salaires sur ceux des compagnies concurrentes. Sur les 295 millions d'euros de diminution des dépenses, 125 millions proviend...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant