Aliments : la chasse aux étiquettes mensongères

le
0
Les industriels vont devoir faire disparaître plus de 2000 allégations de santé jugées trompeuses.

L'Union européenne s'est lancée dans un grand ménage de l'étiquetage des produits alimentaires. Et de leurs vertus supposées pour la santé. Des barres énergétiques de la marque Gerblé censées booster la mémoire? La justice en a décidé autrement puisqu'elle a donné raison à une association de consommateurs en qualifiant la publicité de «trompeuse». Actuellement, c'est l'association nationale de consommateurs et d'usagers (CLCV), l'une des plus importantes du genre, qui est en procès contre le géant Candia. Au cœur des débats, des promesses liées à la consommation du lait Silhouette Active censé jouer un rôle de coupe-faim. Cette boisson, assure son fabricant, serait «naturellement source de calcium et pauvre en matières grasses» et contiendrait «un principe actif révolutionnaire qui vous aide à manger moins au repas suivant».

C'est pour lutter contre la multiplication des allégations de santé mensongères que, depuis 2008, l'Autorité européenne pour l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant