Alimentation : le rapport alarmant sur les produits premiers prix

le
4
Le rapport de la Cour des comptes relève de manquements graves aux conditions d'hygiène.
Le rapport de la Cour des comptes relève de manquements graves aux conditions d'hygiène.

Le rapport - synthétisé - de la Cour des comptes sur la sécurité alimentaire, dévoilé en février dernier, avait déjà fait grand bruit. D'autres remous sont à attendre avec les révélations du quotidien Le Télégramme, qui a consulté le "rapport original, resté confidentiel" - de 179 pages.

Ce dernier consacre tout un passage aux produits premiers prix vendus dans les supermarchés. Et ce que les enquêteurs de la Brigade nationale d'enquêtes vétérinaires et phytosanitaires (la BNEVP, rattachée au ministère de l'Agriculture) ont découvert fait froid dans le dos.

Du "fromage ramassé à la raclette sur le sol"

Entre autres, décrit le quotidien régional, des "excréments de souris dans des étuves à chorizo", des "moisissures", "des viandes gris-verdâtre impropres à la consommation humaine dans des charcuteries", du "fromage ramassé à la raclette sur le sol pour en faire du fromage fondu" ou encore des "souris vivantes ou mortes".

Le rapport met également en lumière la multiplication d'une pratique peu ragoûtante, celle des viandes séparées mécaniquement (VSM), qui entrent dans la composition de certains produits premiers prix. "La VSM, surtout destinée, il y a quelques années encore, à la composition d'aliments pour animaux, est un produit obtenu par l'enlèvement, à l'aide de moyens mécaniques, de la viande des os de carcasses et pouvant donc contenir des résidus d'os, de cartilage ou de moelle." Bon appétit.

Des risques pour la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mucius le jeudi 29 mai 2014 à 16:55

    L'Etat va pouvoir venir y f... ses sales pattes et tenter de trouver de nouvelles taxes pour payer les foncs.

  • s.thual le jeudi 29 mai 2014 à 16:52

    n est ce pas un rapport pour en profiter et inciter les consommateurs a payer plus cher des produits haaut gamme pas mieux traites,,car si l on fait cela avec le sois disant bas de gamme on fait de meme avec le dit qualite superieure ,,,mais quel interet pour un industriel a faire ca ? maintenant mettons moins de gendarmes derriere les radars et faisons les surveiller l alimentation plus dangereuse qu une ceinture de securité ou un telephone au volant! tout est affaire de priorité

  • M4960905 le jeudi 29 mai 2014 à 16:20

    Le problème est exactement le même sur des produits plus chers en gamme

  • frk987 le jeudi 29 mai 2014 à 13:32

    De la Javel ou des sacs poubelles premier prix ne m'a jamais dérangé, maintenant de la bouffe premier prix, suffit d'aller dans les restos pour en consommer. Bon appétit !!!!