Alibaba promet 1 million d'emplois aux Etats-Unis, un coup de com' ?

le
0
Alibaba promet 1 million d'emplois aux Etats-Unis, un coup de com' ?
Alibaba promet 1 million d'emplois aux Etats-Unis, un coup de com' ?

Jack Ma, le fondateur du géant chinois du e-commerce Alibaba, s'est engagé aux côtés de Donald Trump à créer un million d'emplois aux Etats-Unis. Mais l'ambitieuse promesse, difficilement réalisable, fait figure d'habile coup de communication.Objectif du patron chinois? Gagner la bienveillance du prochain président américain et parer les attaques sur la présence de contrefaçons sur ses plateformes, déclare à l'AFP Li Chengdong, analyste indépendant du commerce en ligne. "Cette promesse d'un million d'emplois ne doit pas être prise trop au sérieux", note-t-il.Un tel chiffre représenterait près de 1% de l'ensemble des emplois aux Etats-Unis, et surpasserait les effectifs de la plupart des principaux employeurs privés d'Amérique, souligne Christopher Balding, professeur à l'Université de Pékin.Le géant chinois est sur la défensive depuis son placement fin décembre par Washington sur la liste noire américaine des "marchés notoirement réputés" pour vendre des produits contrefaits. Les Etats-Unis accusent Alibaba de laxisme dans le contrôle de ces ventes, d'autant que les produits piratés contribuent à menacer des emplois américains.La présence sur cette liste n'engendre aucune pénalité. Mais l'impact en termes d'image est désastreux, à l'heure où Alibaba entend se développer à l'international."La promesse sur les emplois, c'est plutôt pour réduire la pression. Pour qu'Alibaba ne devienne pas une cible une fois Trump au pouvoir", ajoute Li Chengdong. "Le problème d'Alibaba avec les contrefaçons est plutôt grave, donc l'entreprise est une cible facile." - Casquettes à 0,48 euro -Début janvier, Alibaba a annoncé avoir porté plainte en Chine contre deux vendeurs écoulant de fausses montres Swarovski sur Taobao, son site dédié au commerce entre particuliers. C'est la première fois que le géant chinois poursuit en justice des vendeurs de contrefaçons, dit-il."Jack Ma est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant