Alibaba.com, l'Amazon chinois

le
0

Depuis son introduction à Wall Street, Alibaba.com joue dans la cour des géants mondiaux de l’e-commerce. Souvent considéré comme un Amazon chinois, Alibaba est devenu le leader mondial de la vente en ligne. Retour sur un parcours fulgurant.

Alibaba, leader de l’e-commerce dans le monde

Depuis sa création en 1999, par le charismatique Jack Ma, Alibaba.com a gravi tous les échelons du secteur de la vente en ligne. En Chine, le site d’e-commerce est un acteur incontournable. À l'instar de son navire amiral Taobao, Alibaba développe différentes plateformes de mise en relation entre commerçants et clients, dans tous les domaines, des voyages à l'alimentation, en passant par les produits électroniques grand public.
Le succès est au rendez-vous. En 2013, les activités d'Alibaba ont attiré plus de 230 millions de consommateurs et 8 millions de vendeurs dans le monde entier. Même si la majorité des clients sont en Chine, Alibaba tisse sa toile à l'international. Au niveau des volumes d'affaires, le groupe est même devenu le leader de l’e-commerce dans le monde, avec un chiffre d'affaires de 248 milliards de dollars. C'est deux fois plus qu'Amazon, que les analystes comparent souvent à Alibaba.
Le modèle économique du géant chinois est pourtant différent, puisque Alibaba ne fait quasiment pas de vente directe. Des similitudes seraient plus à rechercher avec eBay, la place de marché californienne qui a diversifié ses activités dans une multitude de secteurs liés au e-commerce.

Alibaba, un groupe mystérieux

Lors de son entrée à la Bourse de New-York, le géant a été contraint de transmettre des informations aux autorités de contrôle et aux analystes. Il s'agissait d'une première pour Alibaba.com, habitué à la discrétion et au secret.
Le groupe est entouré de mystère, au point que les experts ne s'accordent pas sur l'identité réelle des actionnaires et dirigeants. Parmi les certitudes concernant le capital d'Alibaba, la présence de l'américain Yahoo ! (actionnaire historique à hauteur de 22%) et de l'opérateur télécom japonais Softbank.
Le fondateur Jack Ma posséderait 8,9% du capital d'Alibaba selon les documents de l'introduction en Bourse. Souvent comparé à Steve Jobs pour son côté visionnaire, son charisme et son culte de la personnalité, Jack Ma serait ainsi l'homme le plus riche de Chine, avec plus de 10 milliards de dollars de patrimoine. L'ancien professeur d'anglais ne dirige plus les opérations de son entreprise, se concentrant sur le développement stratégique d'Alibaba en Chine et dans le monde.

Trucs & Astuces

En France également, Alibaba a de grandes ambitions et développe une stratégie de développement originale. L'angle d'attaque du géant chinois est de se positionner comme un prestataire au service des entreprises françaises. Alibaba aide les marques réputées mondialement pour la qualité de leurs produits à vendre aux consommateurs chinois. Le service Tmall met ainsi à l'honneur les produits français lors d'une « Semaine France » dédiée au vin, aux cosmétiques et à la mode.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant