Ali Bongo se déclare candidat à un deuxième septennat

le
0
    PORT-GENTIL, Gabon, 29 février (Reuters) - Le président 
gabonais Ali Bongo a annoncé lundi qu'il briguerait un deuxième 
mandat lors de l'élection prévue cette année. 
    Elu en 2009 après la mort de son père, Omar, "Bongo Fils" 
s'est déclaré lors d'une visite à Port-Gentil, haut lieu de la 
production pétrolière nationale. 
    Dans son discours de candidature, il a insisté sur la 
nécessité de lutter contre le "système des privilèges" dans un 
pays où une petite élite a historiquement tiré profit de la 
manne pétrolière. 
    Omar Bongo comme son principal adversaire, l'ancien 
président de l'Union africaine Jean Ping, appartiennent tous 
deux à cette élite. 
    Le calendrier électoral n'a pas encore été dévoilé, mais le 
scrutin devrait se tenir au mois d'août. 
    Le système électoral à un tour est jugé comme favorisant le 
président sortant, et la plupart des analystes s'attendent à une 
réélection de Bongo pour un deuxième septennat. 
 
 (Gerauds Wilfried Obangome; Henri-Pierre André pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant