Alhadhur : "Je ne peux pas partir en vacances"

le
0
Alhadhur : "Je ne peux pas partir en vacances"
Alhadhur : "Je ne peux pas partir en vacances"

Arrivé à Nantes à l'âge de 6 ans, Chaker Alhadhur (24 ans) vit actuellement une période compliquée. Le défenseur des Canaris, sur qui l'entraîneur Michel Der Zakarian ne compte plus, est courtisé par Caen. Mais Nantes, après un revirement de situation, ne souhaite plus se séparer de son joueur gratuitement. L'envol attendra donc Mais pas les réponses du Comorien.

Chakher, la saison s'est terminée il y a une semaine. Comment jugez-vous la vôtre ? Individuellement, ça a été une saison compliquée, j'ai disputé 15 matchs (12 titularisations en L1). La précédente, j'avais fait le même nombre de matchs. Je n'ai pas beaucoup joué. Je pense que j'aurais pu en faire plus. J'ai fait plusieurs bons matchs, même s'il y a eu du bon et du mauvais. Maintenant le coach, il a fait ses choix, il ne m'a pas fait joué davantage. J'ai respecté. Je l'ai vu il n'y a pas longtemps, il m'a dit qu'il ne comptait pas sur moi, que je ne faisais plus partie de ses plans pour l'année prochaine et qu'il fallait que je trouve autre chose. Il me reste un an de contrat.
Vous avez senti que sa confiance en vous s'était envolée ? Franchement, depuis trois ans qu'on se côtoie, je n'ai jamais senti sa confiance en moi. Je lui ai dit en face. On s'est dit nos vérités entre hommes, sans s'engueuler. On parlait tranquillement sans hausser le ton. J'ai toujours respecté ses choix. C'est lui l'entraîneur, c'est lui qui décide.
Caen s'intéresse à vous depuis plusieurs jours. Cela semble être une bonne porte de sortie... Suite à cette conversation avec le coach, je suis allé voir la direction, ce qui est normal. Je leur ai expliqué que l'entraîneur ne comptait plus sur moi. Maintenant, ça fait 17 ans que je suis au FC Nantes donc je suis allé leur demander ce qu'ils comptaient faire de moi. Ils m'ont répondu qu'ils allaient m'aider, qu'ils n'allaient pas me laisser tomber. A ce moment-là, ils m'ont dit : "Si tu trouves un club, on va s'arranger". Caen s'est alors manifesté, c'était du concret. Alain Caveglia (le directeur sportif du Stade Malherbe, ndlr) m'a appelé et présenté le projet. Ça m'a vraiment intéressé, j'ai adhéré de suite sachant que Nantes ne voulait plus de moi. C'était une opportunité de retrouver un club de Ligue 1, c'était intéressant. Caen me propose quatre ans de contrat, c'est une belle opportunité. Ils sont d'accords pour que je les rejoigne, mais libre. C'est normal, je n'ai pas fait beaucoup de matchs en deux saisons, je les comprends. Avec mon agent, on est parti voir Nantes, on a appelé le président et on leur a dit que Caen était intéressé. Ils ont commencé à dire qu'ils voulaient de l'argent. Ce n'était pas un problème, on l'a…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant