Algues vertes : « la situation reste fragile »

le , mis à jour à 09:41
0
Algues vertes : « la situation reste fragile »
Algues vertes : « la situation reste fragile »

Sylvain Ballu est responsable du suivi des marées vertes au Centre d'étude et de valorisation des algues de Pleubian (Côtes-d'Armor). Le centre surveille les côtes bretonnes et 30 points spécifiques en particulier.

Depuis 2010, l'ampleur du phénomène des algues vertes semble diminuer.

SYLVAIN BALLU. Oui. Et cela s'explique par la baisse tendancielle des concentrations de nitrates dans les cours d'eau. On constate néanmoins d'importantes variations d'une année sur l'autre. 2007, 2008 et 2009 ont ainsi été des années particulièrement mauvaises sur le front des marées vertes, avec 3 700 ha de surfaces couvertes en cumul annuel. Le phénomène s'est ensuite nettement infléchi à partir de 2010, avec une moyenne sur cinq ans de 1 700 ha couverts. Mais la situation reste fragile. La preuve, en 2014 et surtout en 2015, les surfaces d'échouage ont à nouveau augmenté.

Comment expliquer ces effets de yo-yo ?

Avant tout par la météo. Si on rencontre des épisodes de tempête pendant l'hiver, on arrivera à bien déstocker les baies. A l'inverse, en cas d'hiver doux et calme, les ulves vont stagner à proximité des côtes jusqu'au printemps et proliférer aux beaux jours. La pollution, bien sûr, joue aussi. Plus les cours d'eau qui arrivent à la mer sont chargés en nutriments et les débits des rivières soutenus à la belle saison, plus les risques de marées vertes seront élevés.

Quelles mesures faut-il prendre pour les éliminer ?

Il faut inciter les agriculteurs à améliorer leurs pratiques et leurs systèmes de culture pour limiter les quantités de nutriments dans les rivières. En particulier pour les baies les plus sensibles. Mais c'est aussi aux consommateurs de faire un effort. En voulant toujours payer moins cher, ils incitent les agriculteurs à s'orienter vers des systèmes de plus en plus intensifs.

Pourquoi la Bretagne est-elle la région la plus touchée par les marées vertes en France ?

C'est d'abord une question ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant