Algérie : réélu, Abdelaziz Bouteflika va prêter serment lundi

le
0
Algérie : réélu, Abdelaziz Bouteflika va prêter serment lundi
Algérie : réélu, Abdelaziz Bouteflika va prêter serment lundi

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, réélu le 17 avril pour un quatrième mandat de cinq ans, doit prêter serment, lundi, lors d'une cérémonie publique à Alger. Agé de 77 ans, le chef d'Etat algérien, très affaibli par un AVC qui l'a conduit à séjourner pendant près de trois mois à l'hôpital du Val-de-Grâce à Paris, il y a tout juste un an, a fait le jour du vote, sa première apparition publique en près de deux ans. Il s'est présenté en fauteuil roulant au bureau de vote où il a exprimé son suffrage. Depuis, il n'est pas réapparu.

Selon l'article 75 de la Constitution, «le Président de la République prête serment devant le peuple et en présence de toutes les hautes instances de la Nation, dans la semaine qui suit son élection» et «entre en fonction aussitôt après». La main sur le Coran, le président doit lire un texte d'une dizaine de lignes lors de la cérémonie qui doit se dérouler au palais des Nations, à Alger.

Dans un message à ses compatriotes diffusé juste après la proclamation officielle des résultats, Bouteflika avait promis de s'adresser «plus longuement» aux Algériens dans les prochains jours afin de leur «redire ses engagements» et les «entretenir de l'oeuvre de construction nationale» qu'il va «poursuivre» avec eux, selon un communiqué de l'agence officielle de presse APS.

Mais la presse algérienne s'interroge : pourra t-il parler correctement, alors qu'il s'est exprimé d'une voix faiblement articulée lors de récents entretiens avec des personnalités étrangères ? Et quelle sera exactement la teneur de son message ? 

Cérémonie boycottée

Bouteflika n'a participé à aucun meeting électoral, sa campagne a été menée par «procuration» par ses fidèles lieutenants, malgré l'hostilité d'une partie de la société civile et de partis qui ont préféré le boycott pour dénoncer une «mascarade». Cette coalition est composée de cinq partis : trois petits partis ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant