Algérie : le président-candidat Bouteflika apparaît à la télévision

le
0
Algérie : le président-candidat Bouteflika apparaît à la télévision
Algérie : le président-candidat Bouteflika apparaît à la télévision

Il se fait tellement rare, que c'est un petit événement. Pour la première fois depuis l'annonce de sa candidature à la prochaine élection présidentielle en Algérie (prévue le 17 avril), Abdelaziz Bouteflika est apparu à la télévision. Le chef de l'Etat algérien a en effet reçu l'émissaire de l'Emir du Koweït devant les caméras de Canal Algérie, la chaîne nationale.

Cette apparition du si discret président Bouteflika intervient alors que l'Algérie célèbre ce lundi le 43e anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures. Parmi les premiers pays à avoir réussi à nationaliser son industrie d'hydrocarbures, dès le 24 février 1971, l'Algérie est l'un des membres les plus importants et influents de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole).  Le jour choisi par Bouteflika pour «réapparaître» n'est donc sans doute pas le fruit du hasard. Mais ce dernier reste toujours aussi muet. Une fois de plus ce lundi, plutôt qu'un discours de leur président, les téléspectateurs algériens ont dû se contenter d'un communiqué de ce dernier, lu par une tierce personne. Une situation qui continue de susciter bien des interrogations sur l'état de santé d'Abdelaziz Bouteflika.

Au pouvoir depuis 1999, un record de longévité dans le pays, Bouteflika, 76 ans, n'a plus pris la parole en public depuis son retour de 80 jours d'hospitalisation en France au printemps 2013 à la suite d'un AVC, puis un retour de quatre jours mi janvier, toujours à l'hôpital militaire du Val-de-Grâce, à Paris. Il n'a depuis reçu que quelques responsables étrangers et n'a tenu que deux conseils des ministres. Son dernier discours public en Algérie remonte à mai 2012 à Sétif, où il avait laissé entendre qu'il fallait laisser la place aux jeunes générations. Mais samedi, le Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, avait mis fin au suspense, annonçant que le président sortant serait candidat à un 4e mandat.

je reçois mes hôtes ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant