Algérie: le parti FLN veut un quatrième mandat de Bouteflika

le
1
Algérie: le parti FLN veut un quatrième mandat de Bouteflika
Algérie: le parti FLN veut un quatrième mandat de Bouteflika

Le Front de libération nationale (FLN), parti majoritaire en Algérie, toujours au pouvoir, a demandé, samedi, au président Abdelaziz Bouteflika de se présenter à un 4e mandat à la tête de l'Etat lors de la présidentielle prévue en avril. D'après l'Agence officielle de presse APS, cette demande a été formulée à l'issue d'une réunion du secrétaire général du parti, Amar Saïdani, avec les 54 secrétaires du FLN. La réunion s'est déroulée en province et portait sur «le candidat du parti à la prochaine présidentielle, son programme, la préparation de la campagne électorale et la mobilisation de la base du parti en vue de cette échéance», précise l'agence algérienne de presse.

Bouteflika souhaite t-il se représenter ?

A la fin de la réunion, «les secrétaires de 54 provinces ont demandé au président Abdelaziz Bouteflika de se présenter à un quatrième mandat», a indiqué la même source. Mais, cette demande «n'a pas de sens, car le choix du candidat du parti est une décision que prend le Comité central», a expliqué à l'AFP l'ancien porte-parole du parti, et membre du Comité central, Qassi Issa. «L'objectif de cette demande est de faire pression sur les membres du Comité central», a-t-il ajouté en soulignant: «On ne sait même pas si lui (M. Bouteflika) veut se présenter, ni s'il en a la capacité».

La direction du parti historique, dont M. Bouteflika est président d'honneur, est en proie, depuis les législatives de mai 2012 à une crise ouverte qui a pris de l'ampleur après l'éviction fin janvier de son chef contesté Abdelaziz Belkhadem, au profit de Saidani, proche de Bouteflika.

La fonction était restée vacante plusieurs mois en raison d'une rivalité entre deux tendances se disputant le contrôle du parti en vue de la présidentielle. Mais l'élection en août d'Amar Saïdani, homme du sérail, à la tête du parti, offre aux partisans de Bouteflika l'opportunité de garder la mainmise à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • NYORKER le samedi 9 nov 2013 à 19:37

    C'est pire que chez nous !!! bientôt une momie à la tête de l'Algérie