Algérie : le dénouement de la crise alarme les chancelleries

le
0
Dans plusieurs capitales ayant des ressortissants sur le site gazier d'In Amenas, la conduite des opérations par les Algériens a suscité de graves inquiétudes.

La prise d'otages en Algérie se dénoue «dans des conditions dramatiques», a indiqué jeudi François Hollande. En fin d'après-midi, en préambule à ses v½ux au monde économique, le président de la République a précisé que les autorités algériennes l'informaient régulièrement de la situation. Le chef ­de l'État s'est notamment entretenu vers 13 h 30 avec son homologue Abdelaziz Bouteflika. «Mais je ne dispose pas encore de suffisamment d'éléments pour en faire une évaluation», a-t-il déclaré.

Le président de la République a fait état de «plusieurs dizaines d'otages» de différentes nationalités sur le site. Cette situation en Algérie «justifie encore davantage la décision que j'ai prise d'intervenir au Mali», a-t-il souligné.

Toute la journée, les écoutilles de la parole officielle étaient ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant