Algérie : le clan Bouteflika vise le chef des «services»

le
0

À deux mois de la présidentielle, le patron du FLN attaque le général «Toufik», longtemps considéré comme un faiseur de rois.

A un peu plus de deux mois de l'élection présidentielle, la guerre des nerfs entre le clan du président Abdelaziz Bouteflika, 76 ans, et le général Mohamed «Toufik» Mediene, 73 ans, le chef du Département du renseignement et de la sécurité (DRS), les fameux «services» qui tirent en coulisses les ficelles de la vie politique algérienne, commence à tourner au conflit ouvert. Lundi, le patron du Front de libération nationale (FNL), l'ancien parti unique, Amar Saïdani s'est lancé dans des déclarations incendiaires contre le général de l'ombre. Cet homme du sérail réclame, ni plus, ni moins, la tête de l'indéboulonnable «Toufik» dont la presse n'osait pas citer le nom voici une quinzaine d'années encore.

Bon connaisseur du système aux forts relents soviétiques dont il est issu, le secrétaire général du FLN n'hésite pas à le démonter pi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant