Algérie : la main de Bouteflika derrière la présidentielle

le
0

Malade, le président algérien, qui ne s'est toujours pas déclaré candidat, a verrouillé les scénarios du scrutin du 17 avril.

«Bouteflika va bien!» Le premier ministre Abdelmalek Sellal était cette semaine en tournée en Kabylie, pour distribuer, comme à toutes les autres régions qu'il sillonne depuis des mois, des enveloppes extrabudgétaires de plusieurs milliards de dinars. Et mener campagne pour celui dont les gigantesques portraits sont brandis partout: Abdelaziz Bouteflika.

Omniprésent, le chef de l'État à la santé précaire, a encore monopolisé l'actualité nationale ces derniers jours avec un séjour au Val-de-Grâce, où il se trouvait officiellement pour une «visite médicale routinière de contrôle». Un événement qui a contribué à raviver un vrai-faux suspense savamment entretenu: le président va-t-il ou non se présenter pour un quatrième mandat? Ses fidèles au palais d'el-Mouradia n'en ont jamais douté et les cercles politiques les mieux informés s'e...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant