Algérie: la basilique de Saint-Augustin restaurée

le
0
Algérie: la basilique de Saint-Augustin restaurée
Algérie: la basilique de Saint-Augustin restaurée

C'est l'un des monuments historiques de l'est algérien. La basilique de Saint-Augustin à Annaba, ex-cité antique d'Hippone, a été inaugurée, samedi, au terme d'un chantier de plus de deux ans et demi. Coût de l'opération: près de cinq millions d'euros. Les travaux de restauration ont rendu à la basilique son «éclat», a salué l'évêque de Constantine, Mgr Paul Desfarges, en présence du président du Conseil de la nation (Sénat), Abdelkader Bensalah, deuxième personnage de l'Etat, représentant le président Abdelaziz Bouteflika, affaibli par la maladie, à cette inauguration.

Pour l'évêque, cet édifice est «un symbole des liens entre les religions». D'après lui, la basilique doit rester «au service du dialogue entres les deux rives de la Méditerranée». Son état «était devenu inquiétant au début des années 2000», en raison notamment des infiltrations d'eaux de pluie, a expliqué l'architecte chargé du chantier Xavier David. Ce dernier avait déjà été le maître d'oeuvre de la restauration achevée en 2010 de la basilique de Notre-Dame, à Alger.

Les autorités, des entreprises et particuliers d'Algérie et de France ont contribué au financement des travaux de restauration. Parmi les donateurs, l'Allemagne mais également le pape émérite Benoît XVI à titre personnel. Les ambassadeurs en Algérie de la France, la Norvège, la Croatie, l'Allemagne, l'Italie, la Pologne, l'Espagne, la Finlande, le Cameroun, les Etats-Unis, l'Argentine, le Mexique et le chef de la délégation de l'Union européenne à Alger ont assisté à l'inauguration, en présence de responsables algériens et français.

Saint-Augustin, berbère par sa mère

La basilique Saint-Agustin, achevée en 1909 pendant la colonisation française, est dédiée au théologien Saint-Augustin (354-450), évêque d'Hippone, cité antique qui précéda Annaba (appelée également Bône). Berbère par sa mère, sainte Monique, il est l'un des théologiens les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant