Algérie : l'armée appelée après les violences ethniques dans le sud

le
2
Algérie : l'armée appelée après les violences ethniques dans le sud
Algérie : l'armée appelée après les violences ethniques dans le sud

Le gouvernement algérien a chargé l'armée et la justice de mettre fin aux violences entre Arabes et Berbères dans la région de Ghardaïa (sud du pays), qui ont fait 22 morts et des dizaines de blessés ces derniers jours. Dans la ville de Guerara, où 19 personnes sont mortes dans la nuit de mardi à mercredi, aucun déploiement de soldats n'était toutefois visible pour l'instant.

L'affaire a pris une ampleur nationale. Le président Abdelaziz Bouteflika a tenu mercredi soir une réunion d'urgence avec le Premier ministre Abdelmalek Sellal et le chef de l'état-major de l'armée, le général Ahmed Gaid Salah. C'est là que le président algérien a chargé l'armée de superviser les opérations «pour le rétablissement et la préservation de l'ordre public à travers la préfecture de Ghardaïa».

Abdelaziz Bouteflika a également demandé que la justice «prenne en charge, avec diligence et sévérité, toutes les violations de la loi (...) et notamment l'atteinte à la sécurité des personnes et des biens», selon un communiqué de la présidence.

La brusque flambée de violences a été déclenchée mardi peu avant minuit lorsque des hommes au visage masqué et armés de fusils de chasse ont ouvert le feu sur des habitants, selon une version des faits non confirmée du quotidien El Khabar. Le journal El Watan évoque la présence de «hordes encagoulées» sur des motos qui ont obligé les habitants à quitter leurs maisons, ensuite incendiées, et face auxquelles la police a paru impuissante.

On ignore pour le moment la cause précise de cette nouvelle flambée de violences. De nombreux différends, en particulier d'ordre foncier, opposent Arabes et Berbères, qui cohabitent depuis des siècles.

Exceptées les 22 victimes de ces derniers jours, une dizaine de personnes avaient au total été tuées depuis le début des affrontements en décembre 2013. En deux ans et demi, des centaines de maisons ont été incendiées dans les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mjjmimi le jeudi 9 juil 2015 à 18:24

    Cela re-commence !

  • M4358281 le jeudi 9 juil 2015 à 16:36

    Cela commence ...!