Algérie : l'après-Gourcuff, c'est maintenant

le
0
Algérie : l'après-Gourcuff, c'est maintenant
Algérie : l'après-Gourcuff, c'est maintenant

Bye-Bye Christian Gourcuff, bonjour Milovan Rajevac. L'Algérie fait ses débuts avec son nouveau sélectionneur serbe, ce dimanche face au Lesotho en éliminatoires de la CAN. Les Fennecs ont beau déjà être qualifiés, il n'y a aucune raison de prendre ce match à la légère. Pour au moins trois bonnes raisons.

Milovan Rajevac doit réussir ses débuts


Christian Gourcuff parti fin mars après avoir résilié son contrat, la Fédération algérienne s'est tournée vers Milovan Rajevac pour diriger les Fennecs. Le CV du sélectionneur serbe tient pour l'instant sur un post-it : un quart de finale de Mondial 2010 contre l'Uruguay. À part ça ? Des passages express à la tête de la sélection du Qatar, du club saoudien d'Al-Alhy ou encore du célèbre FK Borac Čačak, finaliste de la Coupe de Serbie 2012. L'homme n'est pas du genre à rester en poste très longtemps. Sa pige la plus longue est de deux ans chez les Black Stars. C'est d'ailleurs cette expérience qui a poussé le président de la FAF à nommer l'entraîneur de soixante-deux ans à la tête de sa sélection.

Lors de sa conférence de presse d'intronisation en juillet, l'ancien joueur de l'Étoile rouge de Belgrade (il y a quand même joué treize matchs) a confié avoir confiance en sa nouvelle sélection pour aller loin : "J'estime que nous avons les moyens de réussir de bonnes choses avec la sélection algérienne." Fort de son succès à la tête du Ghana, Rajevac ambitionne de faire mieux avec l'Algérie en Russie en 2018. Mais pour cela, il faut d'abord valider son ticket pour le Mondial russe.

Les Fennecs doivent faire le plein de confiance


La sélection algérienne n'a pas été gâtée par le tirage au sort du troisième tour de qualification à la Coupe du monde. Tombée dans le groupe de la mort, elle devra affronter le Cameroun, le Nigeria et la Zambie pour espérer se qualifier. Ce match contre le Lesotho est l'occasion de faire le plein de confiance, avant le premier match face aux Lions indomptables le 9 octobre prochain. "Le football se développe de jour en jour en Afrique et nos adversaires sont forts. Nous devrons prouver à chaque match que nous sommes la meilleure équipe du continent", a souligné le nouveau sélectionneur dès son arrivée. Si Milovan Rajevac ne considère pas cette confrontation de dimanche comme une répétition générale, elle est l'occasion de préparer le premier choc des qualifs. "Pour moi, chaque match a son importance. Ce sera le cas…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant