Algérie : «Je me suis préparé à mourir»

le
0
Un employé japonais de la compagnie JGC raconte comment il a survécu à l'enfer sur le site gazier de Tiguentourine.

«Alors, je me suis préparé à mourir», raconte un ex-otage japonais, sorti sain et sauf du site gazier, cible des djihadistes dans le sud algérien. Le témoignage de cet employé dont le nom n'est pas révélé, a été transmis au quotidien en langue anglaise Daily Yomiuri , par un porte-parole de la compagnie japonaise JGC pour laquelle il travaillait en Algérie.

Mercredi dernier à l'aube, l'employé de la compagnie JGC, quitte la base de vie avec d'autres travailleurs pour être emmené dans un convoi de bus jusqu'au site gazier distant de quelque trois kilomètres. Il fait encore nuit. À 5h30, le convoi est attaqué par des hommes armés. Le chauffeur du bus tente de faire un demi-tour en catastrophe pour retourner vers la base de vie. Mais une roue se détache: tout le monde se rue dehors et court vers la base.

Deux collègues abattus so...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant