Algérie : Hollande veut «la paix des mémoires»

le
0
Le chef de l'État mise sur «la vérité» pour apaiser la relation franco-algérienne.

«L'histoire, même quand elle est tragique, douloureuse, doit être dite. Je vais la dire ici». François Hollande avait promis de dire la «vérité» sur le passé de la France en Algérie sans basculer dans la repentance. Il est passé à l'acte jeudi matin à la tribune du Palais des nations d'Alger, devant les représentants des deux chambres du Parlement algérien.

«Nous devons la vérité à tous ceux pour qui notre histoire commune reste douloureuse, blessée avec des cicatrices qui peinent, cinquante après, à se refermer, qui veulent ouvrir une nouvelle page», a-t-il affirmé. «Pendant 132 ans, l'Algérie a été soumise à un système profondément injuste et brutal. Ce système a un nom, la colonisation. Je reconnais ici les souffrances que la colonisation a infligées au peuple algérien.» Et de revenir sur les massacres commis par la France, en particulier sur celui de Setif, le 8 mai 19...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant