Algérie : funérailles nationales de l'opposant historique Aït-Ahmed le 1er janvier

le , mis à jour à 20:30
1
Algérie : funérailles nationales de l'opposant historique Aït-Ahmed le 1er janvier
Algérie : funérailles nationales de l'opposant historique Aït-Ahmed le 1er janvier

Il aura donc droit à des obsèques nationales. Historique opposant au régime algérien peu après l'indépendance, Hocine Aït-Ahmed, ancien dirigeant du FFS (Front des forces socialistes fondé en 1963), décédé mercredi à Lausanne, en Suisse, où il vivait un très long exil, sera enterré sur sa terre natale. Dans un village de Haute Kabylie, près d'Ain el Hammam (ex-Michelet). C'est là qu'il avait vu le jour en 1926. Le président algérien Abdelaziz Bouteflika lui a rendu un vibrant hommage jeudi et décrété 8 jours de deuil national, comme ce fut le cas pour l'ancien président Ben Bella, mort en avril 2012.

Et c'est donc le 1er janvier que les funérailles «nationales et populaires» de l'opposant historique algérien auront lieu. Sa dépouille sera rapatriée la veille de Suisse. Une veillée de recueillement aura lieu ce 31 décembre au siège national du FFS, à Alger, a indiqué vendredi le parti dans un communiqué. «Il sera inhumé le lendemain, vendredi 1er janvier 2016, dans son village natal d'Aït Yahia (Kabylie)», précise le communiqué. Auparavant, une cérémonie aura lieu à Lausanne, mardi prochain, afin de «permettre à ses amis en Suisse et ses relations internationales de lui rendre un dernier hommage».

«Un homme qui se refusait à la surenchère et aux compromissions

En Algérie, où la mémoire de cet opposant historique, leader de la guerre d'indépendance est saluée dès mercredi, plusieurs chaînes de la radio algérienne diffusaient vendredi des chants religieux et de la musique classique pour marquer ce premier jour de deuil. Une minute de silence sera également observée à sa mémoire avant le début de toutes les rencontres des deux championnats professionnels de football programmées ce week-end en Algérie. Son village où est notamment enterré son grand-père, d'origine maraboutique, dont le mausolée est devenu un lieu de pèlerinage qui attire de nombreux visiteurs les vendredis, jour de grande ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • kurki il y a 12 mois

    8 jours de deuil national pour cet ancien rebelle qui a combattu la France ! Et le Président qui décrète ce deuil vient se faire soigner gratos en France et ne règle pas ses factures. Jusqu'où irons-nous dans l'avilissement ?