Algérie : et si Bouteflika ne se présentait pas ?

le
0
Le président Bouteflika, âgé de 76 ans, pourrait briguer un 4e mandat.
Le président Bouteflika, âgé de 76 ans, pourrait briguer un 4e mandat.

L'objectif est enfin en vue pour les candidats à la future élection présidentielle algérienne. Le chef de L'État, Abdelaziz Bouteflika, a fixé par décret au 17 avril 2014 la tenue du scrutin. Une annonce qui survient après le retour de l'homme politique, hospitalisé au Val-de-Grâce en France pour une "visite médicale routinière de contrôle". Si la date est actée et que déjà une quinzaine de personnalités ont fait part de leurs velléités présidentielles, la grande inconnue pour les Algériens reste la participation ou non du président sortant.

À 76 ans, Bouteflika aurait pourtant déjà "été désigné par le Front de libération nationale (parti au pouvoir depuis l'indépendance en 1962, NDLR) pour briguer un quatrième mandant", estime le quotidien algérien El Watan. Une candidature à sa propre succession également confirmée par un proche du président qui augure, "courant de la première semaine de février", l'annonce officielle, selon Reuters. Malgré une longévité record à la tête de l'Algérie (quatorze ans au pouvoir), Abdelaziz Bouteflika semble accuser le poids des années et multiplie les séjours médicaux au Val-de-Grâce. En 2005, hospitalisé dans l'établissement parisien, Bouteflika survit miraculeusement, selon ses mots, à un ulcère à l'estomac. Huit ans plus tard, en 2013, il doit quitter son pays pour être soigné après un AVC. De longues absences qui valent au leader les railleries de certains compatriotes, qui...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant