Algérie : Bouteflika «va très bien, il vous embrasse» affirme son Premier ministre

le
0
Algérie : Bouteflika «va très bien, il vous embrasse» affirme son Premier ministre
Algérie : Bouteflika «va très bien, il vous embrasse» affirme son Premier ministre

Le Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, a assuré lundi à Alger que le président Abdelaziz Bouteflika, qui apparaît peu et en images savamment mises en scène par le pouvoir, depuis son retour en juillet après son hospitalisation à Paris, allait «très bien».

A une journaliste qui l'interrogeait sur l'état de santé du chef d'Etat algérien et sur son éventuelle intention de se représenter en avril 2014 à la présidentielle, le chef du gouvernement algérien a lancé: «Il va très bien, il vous embrasse». Abdelmalek Sellal s'exprimait ainsi lors d'une conférence de presse avec son homologue français Jean-Marc Ayrault, en visite de trois jours en Algérie.

«Je peux vous affirmer qu'il est en bonne santé, nous allons le voir tout à l'heure», a ajouté Sellal, confirmant ainsi que Bouteflika serait en mesure de recevoir le Premier ministre français ce lundi après-midi.

Le 26 novembre, le chef d'Etat algérien âgé de 76 ans avait reçu le maire de Paris Bertrand Delanoë, première personnalité occidentale à le rencontrer depuis son retour à Alger le 16 juillet après 80 jours d'hospitalisation en France pour un AVC. Ayrault doit être la deuxième. Bouteflika avait également reçu en novembre le responsable tunisien de Ennahdha et le leader de l'opposition tunisienne Nidaa Tunes, Essebsi. Mais le président algérien n'a pas fait de sortie publique.

«S'il veut poursuivre sa mission, il décidera en son âme et conscience...»

Quant à un éventuel quatrième mandat, le président algérien n'a, pour le moment, pas dit son intention alors que le puissant parti historique FLN, dont il est le président d'honneur, lui demande de se représenter. «S'il veut poursuivre sa mission, il décidera en son âme et conscience... Ne vous inquiétez pas (...), il a les capacités. J'ai été à ses côtés longtemps, c'est un grand monsieur», a résumé ce lundi le chef du gouvernement algérien, qui sillonne le pays ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant