Algérie: après le FLN, le RND pousse Bouteflika à briguer un 4e mandat

le
0
Algérie: après le FLN, le RND pousse Bouteflika à briguer un 4e mandat
Algérie: après le FLN, le RND pousse Bouteflika à briguer un 4e mandat

Faute de candidat providentiel, la machine électorale pro-Bouteflika est lancée en Algérie. Après le puissant parti Front de Libération national (FLN), au pouvoir depuis l'indépendance en 1962, c'est l'autre parti de coalition, le Rassemblement national démocratique (RND) qui pousse Bouteflika à briguer un quatrième mandat. 

Samedi, le secrétaire général de ce parti, Abdelkader Bensalah, a appelé le président sortant à se représenter afin de «poursuivre la marche et préserver les acquis de l'Algérie réalisés sous sa direction dans les domaines politique et socio-économique». Un discours quasi identique à celui du FLN, dont Bouteflika est le président d'honneur.

«Nous nous devons de préserver et de consolider les réalisations accomplies sous la direction du président Abdelaziz Bouteflika dans les différents domaines politique et socio-économique, c'est pourquoi nous appelons, à la demande des militantes et militants du RND, le président Bouteflika à poursuivre la marche à la faveur d'un nouveau mandat», a déclaré, sans retenue, Bensalah, qui est également le président de la Haute-Chambre algérienne et représentant de Bouteflika aux festivités à l'étranger. Pour lui, ce choix «se veut un impératif national que requièrent les intérêts suprêmes de la nation».

«La situation sécuritaire dans l'ensemble des pays de la région est loin de la stabilité escomptée», a t-il jugé, remettant ainsi en cause le discours habituel du chef du gouvernement affirmant que le pays est sécurisé. Pour Bensalah, «les conséquences d'une telle situation pourraient influer de manière négative sur l'Algérie, d'où la nécessité d'avoir à la tête de l'Etat un homme chevronné et clairvoyant à même de relever les défis qui se posent au pays et à la région tout entière, un homme qui jouit d'une vision prospective».

Abdelaziz Bouteflika est élu depuis 1999. Agé de 76 ans, très ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant