Algérie : 9 soldats tués dans l'embuscade revendiquée par Aqmi

le
0
Algérie : 9 soldats tués dans l'embuscade revendiquée par Aqmi
Algérie : 9 soldats tués dans l'embuscade revendiquée par Aqmi

L'armée algérienne a annoncé dimanche que neuf soldats avaient été tués vendredi dans une embuscade à Djebel Louh, au sud-est d'Alger. L'attaque a été revendiquée par le groupe jihadiste Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). C'est l'attaque la plus meurtrière contre les militaires depuis plus d'un an.

«On déplore le décès en martyr de neuf soldats et des blessures pour deux autres» a indiqué le ministère de la Défense. Cette attaque a eu lieu vendredi à 19 heures. «Les éléments de l'Armée Nationale Populaire ont aussitôt procédé au bouclage de la zone et déclenché une grande opération de ratissage pour débusquer ces criminels et les abattre», ajoute le communiqué.

Selon le quotidien El Watan, trois soldats ont d'abord été tués jeudi, à la veille de la fête de la fin du ramadan, et leurs cadavres piégés et laissés sur un chemin. C'est en allant récupérer les corps de ces compagnons qu'une unité de l'armée, est tombée vendredi sous un déluge de feu qui a fait onze morts, selon le journal.

L'information a été très rapidement relayée sur les réseaux sociaux et des photos des victimes présumées ont été publiées sur Facebook où s'est exprimé un élan de soutien à l'armée. Une affiche noire adoptée comme page de couverture proclame: «Je suis un soldat algérien martyr le jour de l'Aïd», la fête couronnant la fin du ramadan. 

Selon Aqmi, les assaillants sont «sains et saufs»

Alors que l'émotion se partageait sur le web, Aqmi a publié dans la soirée un communiqué revendiquant l'attaque et annonçant 14 morts. «Les cavaliers de l'islam ont pu, au soir du premier jour de l'Aïd tuer 14 soldats lors d'une embuscade tendue à une section de l'armée dans la zone de Djebel Louh», dans la préfecture d'Ain-Defla, indique le communiqué à l'en-tête du groupe. Les assaillants ont réussi à s'échapper «sains et saufs après avoir pris les armes» des soldats tués, ajoute le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant