Alger réitère: «L'Algérie et le président Bouteflika se portent bien»

le
3
Alger réitère: «L'Algérie et le président Bouteflika se portent bien»
Alger réitère: «L'Algérie et le président Bouteflika se portent bien»

Alger n'aime pas que des informations sur l'état de santé du président Abdelaziz Bouteflika viennent de l'étranger. Verrouillant toute communication à ce sujet au point d'irriter une partie de la presse locale, le pouvoir algérien maintient le black out total sur la santé de Bouteflika hospitalisé en France depuis un mois.

«Il se porte bien» et «sera bientôt de retour», ont tour à tour tenté de rassurer ministres ou chef du gouvernement après des informations parues à Alger comme à Paris sur la gravité de l'état de santé de Bouteflika. Et même Enrico Macias, originaire de Constantine, en a pris pour son grade après avoir raconté qu'il s'était rendu à l'hôpital militaire du Val-de-Grâce à Paris lui rendre visite et qu'il était «très malade et ne pouvait pas parler»,

Le Premier ministre algérien, Abdelamalek Sellal, avait d'ailleurs réagi durement en début de semaine dernière, après quinze jours de silence absolu, contre ce qu'il qualifiait d'informations «alarmistes» et «sans fondements». Après des fuites sur son état dans la presse, le président algérien a d'ailleurs été transféré mardi dernier en toute discrétion du Val-de-Grâce vers un autre lieu. Alger parlait de «convalescence».

Ce mardi, c'est au tour du président du Conseil de la nation de poursuivre sur cette ligne, avec les mêmes mots. Abdelkader Bensalah, par ailleurs secrétaire général par intérim du Rassemblement national démocratique (RND) qui partage le pouvoir avec le FLN (parti du président algérien), a affirmé, lors d'un meeting à Sétif, à l'est du pays, que «le président de la République et l'Algérie se portent bien».

Abdelkader Bensalah a fustigé, comme l'a fait le Premier ministre algérien, «les voix s'élevant de l'étranger pour semer le désespoir». Et d'assurer que «l'Algérie se portera bien tant qu'il y aura des hommes plaçant l'intérêt du pays au-dessus de tout et ?uvrant...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2766070 le mercredi 29 mai 2013 à 07:54

    au fait quand ils vont revoter faudra bien compter les voix, parait qu il y a 3 mil d imigré en France donc peut pas y avoir plus de 1.5, 1.8mil de vois pour Lalgery

  • M2766070 le mercredi 29 mai 2013 à 07:53

    ça sent la com Russe , thernenko .... va bien aussi !!!

  • M1903733 le mardi 28 mai 2013 à 21:29

    Sans les hôpitaux français il serait déjà mort.