Alfa Romeo : Marchionne remet l'idée sur le tapis

le
0
Alfa Romeo : Marchionne remet l'idée sur le tapis
Alfa Romeo : Marchionne remet l'idée sur le tapis

Après avoir lancé l'idée en fin d'année 2015, Sergio Marchionne a confié dans un entretien à La Gazzetta dello Sport que l'idée d'un retour d'Alfa Romeo en F1 était toujours d'actualité.

Présente en F1 jusqu’en 1985, Alfa Romeo pourrait revenir en F1 d’ici quelques années. Si Sergio Marchionne, le président de Ferrari, avait déjà émis l’idée en décembre dernier, ses récentes déclarations à La Gazzetta dello Sport ont remis de l’huile sur le feu et pense clairement que l’autre marque sportive du groupe Fiat Chrysler peut avoir sa propre écurie en marge de Ferrari. « Alfa Romeo est capable de construire son propre châssis, tout comme ils sont capables de construire leur propre moteur » tonne Sergio Marchionne dans La Gazzetta dello Sport. Mais si un tel retour devait se faire à moyen terme, il semble acquis qu’Alfa Romeo ne ferait pas son propre moteur, les coûts de développement des groupes propulseurs V6 turbo hybrides étant très élevés. Dès lors, la solution serait un châssis maison Alfa Romeo auquel un moteur Ferrari rebadgé serait greffé. Une solution que le patron de Ferrari étudie, tout en faisant un parallèle avec la situation vécue par Red Bull Racing. « Les gens ont du mal à imaginer Red Bull travailler avec Ferrari ! Je dis cela car les gens me critiquent car on ne leur donne pas de moteur, assure Sergio Marchionne. Je suis d’accord avec les gens qui disent que Red Bull était trop sévère avec ses motoristes, mais au final le sport doit continuer. L’important, c’est d’avoir d’autres grands constructeurs qui entrent dans la discipline. » En tout cas, dans son esprit, la chose est entendue : un retour d’Alfa Romeo en sport automobile ne passera que par la F1 et pas par le championnat du monde d’endurance : « Je préférerais les voir en F1 », confirme Sergio Marchionne.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant