Alexeï Navalny, un blogueur contre Poutine

le
0
Inculpé dans une affaire d'escroquerie, l'opposant refuse de courber l'échine.

Alexeï Navalny a fait une croix sur ses vacances au Portugal. Inculpé en début de semaine pour abus de confiance et détournement de fonds à grande échelle, l'opposant russe risque dix ans de prison et a interdiction de quitter Moscou. Qu'importe. Entre deux interrogatoires, il court les rédactions et continue à alimenter son blog et son compte Twitter. Son but: discréditer celui-là même qui l'accuse, Alexander Bastrykine, le très puissant chef du Comité d'enquête fédéral.

Depuis deux semaines, les deux hommes se livrent bataille par enquêtes interposées. D'un côté, toutes les ressources de l'appareil d'État. De l'autre, la puissance d'Internet. Documents à l'appui, Alexeï Navalny accuse Alexander Bastrykine d'être à la tête d'un holding immobilier enregistré en République tchèque, où il dispose en outre d'un permis de résidence. Questionné sur ce point en 2008 par une commission d'enquête parlementaire, l'intéressé avait fermement démenti.

Mais le haut

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant