Alexandre Hezez quitte Convictions AM

le
0

(NEWSManagers.com) -

Alexandre Hezez quitte Convictions AM. Le responsable de la gestion a décidé de se lancer dans un projet entrepreneurial et pourra, s'il le désire, compter sur le soutien de Cloran Finance, actionnaire principal (70 % du capital) de la société de gestion présidée par Philippe Delienne, indique un communiqué paru lundi 23 septembre au soir. Interrogé par Newsmanagers, l'équipe de direction de la société de gestion a insisté sur le fait que le départ du responsable de la gestion n'est pas lié à un différend. Selon nos informations, Alexandre Hezez avait fait part il y a plusieurs mois de son souhait de se lancer dans une activité mixant conseil, communication, analyses et gestion, notamment via des actions internationales.

Sans que les deux événements ne soient liés, a t-on tenu à préciser chez Convictions AM, Philippe Delienne va reprendre la direction effective de l'équipe de gestion. Car la société de gestion tire un trait sur ce qu'elle considère comme une erreur commise en 2011. Afin de donner un statut " Ucits IV" à ces OPCVM et lui permettre de conserver des investisseurs institutionnels et des sélectionneurs de fonds parmi sa clientèle, Convictions AM avait consenti à opter pour une gestion en titres vifs, abandonnant de facto le recours à une structure de fonds de fonds. " Cette stratégie a contribué à faire subir à nos fonds la volatilité des marchés et à remettre en cause la pérennité des performances de Convictions Premium, le fonds amiral de la gamme" , explique-t-on en interne.

De fait, la société de gestion revient aujourd'hui aux sources et, dès lors qu'elle aura reçu les agréments nécessaires de l'Autorité des marchés financiers dans les semaines à venir, s'apprête à donner à deux fonds de sa gamme Convictions Premium et Convictions Europactive, une nature de fonds " mixte" . Autrement dit, des produits dont les portefeuilles peuvent investir dans des titres en direct mais autorisent également la présence de fonds sous-jacents pour une part supérieure à 10 % de l'ensemble. Avantage immédiat, la gestion va pouvoir élargir son univers de placements, accéder aux stratégies les plus efficaces, se concentrer sur la gestion des risques en utilisant des instruments de couverture simples, tout en s'appuyant sur les talents des meilleurs gérants spécialisés.

Il est vrai que la décision du président emblématique de Convictions, de revenir aux fondamentaux de Convictions Premium depuis sa création - à savoir l'allocation d'actifs, la construction de portefeuille et la gestion du risque - ne pouvait plus tarder. Le fonds vedette dont l'objectif est de résister mieux que le marché dans la baisse et capter une bonne part de la hausse en phase de reprise, ne remplissait plus son contrat dans un contexte de forte volatilité. En chiffres, fin mai, l'encours de Convictions AM se situait aux alentours de 600 millions d'euros, dont près de 85 % sur Convictions Premium. Début septembre, les encours sous gestion ne sont plus qu'à 460 millions d'euros dont 432 millions sur le fonds phare. Quant à la performance de ce dernier, elle est proche de 0 % depuis le début de l'année.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant