Alexandre Flanquart : " On a appris de nos erreurs "

le
0
Alexandre Flanquart : " On a appris de nos erreurs "
Alexandre Flanquart : " On a appris de nos erreurs "

Titulaire face à la Roumanie, Alexandre Flanquart assure que les Français ont beaucoup appris du début de match catastrophique au Stade Olympique. S'ils ne répéteront pas les mêmes erreurs, les Bleus sont totalement concentrés sur le Canada.

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL EN ANGLETERRE

Alexandre Flanquart, connaissez-vous les joueurs canadiens ?
Sincèrement, à part Cudmore et Moonlight pas trop... 

Qu’attendez-vous d’eux ?
Un match très dense et très costaud. On sait que ça va être très solide devant comme la Roumanie. Il va falloir répondre présent d’entrée de jeu.

Avez-vous tiré des enseignements de la victoire face à la Roumanie notamment sur les rucks ?
Oui. On n’a pas été très bon au début du match sur ces phases de jeu. On sait que ça va être un élément clé ce week-end, c’est pour ça qu’on a travaillé tout cette semaine. 

Qu’est-ce qui a vraiment manqué dans ce match ?
On a trop voulu jouer et trop vite. On n’a pas mis les ingrédients dans l’ordre. C’est pour ça qu’on s’est fait remonter les bretelles. On a rectifié le tir en fin de première mi-temps et en début de deuxième. Au final, ça allait beaucoup mieux.

N’avez-vous pas sous-estimé cette équipe ?
Il y a un peu de ça. La Roumanie était considérée comme une plus petite équipe. Peut-être que mentalement, tout le monde n’était pas à 100%. Tout le monde voulait prouver individuellement et le collectif en a pris un coup. Maintenant on a appris de nos erreurs. 

Et le Canada ?
C’est sûr que ce n’est pas une nation majeure mais ça reste une grosse équipe. Surtout devant, ça va être très dur. Tout le monde sera prêt. Ça va être un match très dur contre le Canada mais je ne pense pas que ce soit la même chose que face à la Roumanie. 

« On a le jeu qu’on souhaite mettre en place »

Que pensez-vous des critiques qui émanent de la presse ?
Je ne lis pas trop les journaux en ce moment, et je ne suis pas le seul. Il y a certainement des choses à améliorer mais sur l’intensité et l’engagement, on a été présent, à part sur la première demi-heure contre la Roumanie. On a essayé d’envoyer un peu de jeu et de tenter certaines choses. Ce sont des détails qu’il faut régler pour les matchs plus serrés. 

N’avez-vous pas un jeu trop stéréotypé ?
On a le jeu qu’on souhaite mettre en place. On se base sur un jeu d’avants parce qu’on a les armes pour. Après on peut aussi envoyer du jeu derrière quand on a les bons ballons. A nous de faire le travail qu’il faut. 

Avez-vous regardé l’Irlande jouer dimanche ?
Une partie seulement. C’est très costaud. Ils ont un super niveau. Après ça reste des joueurs de rugby. On pensera à eux quand on les affrontera, pas avant.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant