Alexander était vert

le
0
Alexander était vert
Alexander était vert

Lyon s'est fait avoir par Ruffier et Søderlund. Après avoir buté tout le match sur le gardien stéphanois, les Lyonnais se sont fait punir sur la seule action de l'attaquant norvégien.

AS Saint-Étienne


Ruffier (7) : Il n'en a ni la coiffure ni le poil. Mais Stéphane était aussi sur France 2 ce soir : "Non Lyonnais. Vous ne passerez pas !"

Théophile-Catherine (5,5) : Kévin qui met des balayettes à Clément. Moche, mais toujours aussi efficace qu'au collège.

Bayal Sall (6,5) : Chatteux, pas toujours propre à la relance, mais indispensable en matière d'agressivité. Bayal très sale.

Pogba (6) : Il paraît que quand on mesure plus d'1m90, on peut mettre des écrans sans être averti. Normal.

Polomat (4,5) : On attendait ses retrouvailles avec Tolisso. On retiendra finalement le petit pont que lui a mis Ghezzal. Échec et Polomat.

Lemoine (5) : L'homme qui murmurait à l'oreille des arbitres. Tout le temps. En n'importe quelle circonstance. Et qui paraissait aussi l'âge de Robert Redford à seulement 28 ans. Remplacé par Cohade à la 75e, forcément moins bavard.

Pajot (4) : Beaucoup de fautes, une main grossière et un carton jaune. Pajot li, joli...

Corgnet (4) : Le sosie officiel de Ben Stiller s'est surtout occupé de défendre ce soir. Tolisso, Gonalons et Ferri à tout prix.

Bahebeck (4,5) : Seul tir cadré de son équipe avant l'ouverture du score. Une performance. Tellement que Galtier a décidé de le préserver à la 68e en le remplaçant par Esseyric, qui n'a pu faire mieux.

Monnet-Pacquet (4) : Enlève le doublé à son coéquipier norvégien. L'intégration d'accord. Mais faut pas déconner non plus.

Søderlund (3 et 6) : Du déchet, des contrôles ratés, mais un but sur sa première occasion. L'anti Ricky. Remplacé par Maupay à la 84e sans l'efficacité.

Olympique lyonnais


Lopes (5) : Un mec qui saute partout dans une cage et à qui on jette des boules de neige, ça fait un peu bête de foire. Le seul arrêt qu'il a eu à faire, il ne l'a pas fait.

Jallet (4,5) : Pas une seule montée, pas une seule prise de risque. Pourtant, il n'avait pas grand-chose d'autre à faire. Remplacé par…

























Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant