Alex Davis : "Des gamins chantent ma chanson en cours" .

le
0
Alex Davis : "Des gamins chantent ma chanson en cours" .
Alex Davis : "Des gamins chantent ma chanson en cours" .

Simple loueur de caisses de Birmingham, Alex Davis fait le tour des médias en Angleterre. La faute à un voyage trop arrosé qui l'a amené à inventer, dans un train, sur l'air du Roi Lion, une chanson pour Christian Benteke, le buteur de son club : Aston Villa.Le jeune homme ne semble pas vraiment comprendre ce qui lui arrive. Sa tête débarque à la télévision nationale, son témoignage est diffusé en boucle par les radios locales. Alex Davis, 21 ans, vit depuis quelques jours dans un monde parallèle. Celui des sollicitations médiatiques, des appels de vieux amis pour le féliciter. En quelques jours, le gamin de Birmingham est devenu une attraction à lui tout seul sur internet. Son fait d'armes ? Une reprise en chanson du Roi Lion et une déclaration d'amour fumée à la Carling en direction de Christian Benteke, l'attaquant belge d'Aston Villa.
Le train, la bière et le buzz
Samedi 29 novembre, Burnley. Ce jour-là, sur les coups de 16 heures, Aston Villa se déplace à Turf Moor, l'antre du club local. Après un match insipide, les deux équipes se quittent sur un triste 1-1. Burnley a arraché le nul dans les dernières minutes grâce à Ings et vient de sauver les meubles. En revanche, pour les supporters des Villans, la déception est grande. Dans le train du retour, le moral est touché et les fans noient leur chagrin dans la mousse. Fraîche et bon marché. La suite appartient à Alex Davis, l'un des voyageurs déçus : "On était venus pour gagner à Burnley, mais on se fait rejoindre dans les derniers instants. On était tous tristes, donc on a bu. Au bout de quelques bières, je commençais à être un peu bourré et, avec les effets de la Carling, je me suis mis à chanter." Alex se rappelle alors d'un chant créé par le kop d'Anfield en l'honneur du gardien de Liverpool, Simon Mignolet, sur le célèbre refrain du "Lion est mort ce soir". "Je me suis levé et me suis placé à l'arrière de mes camarades. Et là, c'était complètement dingue. Les paroles sont venues directement", témoigne Alex Davis. Le groupe de fans reprend en choeur la chanson : "There was a striker, a Belgian striker called Christian Ben-tek-e.. There was a striker, a Belgian striker called Christian Ben-tek-e". Le lendemain, un ami d'Alex publiera la chanson sur Youtube. Aujourd'hui, la vidéo a été vue plus de 6 millions de fois dans 152 pays différents. Benteke décide alors de rencontrer Alex Davis et le remerciera chaleureusement.
"J'ai entendu des gens en parler dans le métro"
Depuis, l'homme a oublié sa gueule de bois, mais est devenu une petite star...



Le jeune homme ne semble pas vraiment comprendre ce qui lui arrive. Sa tête débarque à la télévision nationale, son témoignage est diffusé en boucle par les radios locales. Alex Davis, 21 ans, vit depuis quelques jours dans un monde parallèle. Celui des sollicitations médiatiques, des appels de vieux amis pour le féliciter. En quelques jours, le gamin de Birmingham est devenu une attraction à lui tout seul sur internet. Son fait d'armes ? Une reprise en chanson du Roi Lion et une déclaration d'amour fumée à la Carling en direction de Christian Benteke, l'attaquant belge d'Aston Villa.
Le train, la bière et le buzz
Samedi 29 novembre, Burnley. Ce jour-là, sur les coups de 16 heures, Aston Villa se déplace à Turf Moor, l'antre du club local. Après un match insipide, les deux équipes se quittent sur un triste 1-1. Burnley a arraché le nul dans les dernières minutes grâce à Ings et vient de sauver les meubles. En revanche, pour les supporters des Villans, la déception est grande. Dans le train du retour, le moral est touché et les fans noient leur chagrin dans la mousse. Fraîche et bon marché. La suite appartient à Alex Davis, l'un des voyageurs déçus : "On était venus pour gagner à Burnley, mais on se fait rejoindre dans les derniers instants. On était tous tristes, donc on a bu. Au bout de quelques bières, je commençais à être un peu bourré et, avec les effets de la Carling, je me suis mis à chanter." Alex se rappelle alors d'un chant créé par le kop d'Anfield en l'honneur du gardien de Liverpool, Simon Mignolet, sur le célèbre refrain du "Lion est mort ce soir". "Je me suis levé et me suis placé à l'arrière de mes camarades. Et là, c'était complètement dingue. Les paroles sont venues directement", témoigne Alex Davis. Le groupe de fans reprend en choeur la chanson : "There was a striker, a Belgian striker called Christian Ben-tek-e.. There was a striker, a Belgian striker called Christian Ben-tek-e". Le lendemain, un ami d'Alex publiera la chanson sur Youtube. Aujourd'hui, la vidéo a été vue plus de 6 millions de fois dans 152 pays différents. Benteke décide alors de rencontrer Alex Davis et le remerciera chaleureusement.
"J'ai entendu des gens en parler dans le métro"
Depuis, l'homme a oublié sa gueule de bois, mais est devenu une petite star...



...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant