Alessandrini héros maladroit, Abdennour héros blessé

le
0
Alessandrini héros maladroit, Abdennour héros blessé
Alessandrini héros maladroit, Abdennour héros blessé

Solide jusqu'à la sortie d'Abdennour, Monaco s'est fait piéger dans le dernier quart d'heure pour un OM pas des plus convaincants. Qui a toutefois pu compter sur un Alessandrini branché sur courant alternatif.

Olympique de Marseille
Mandanda (7) : Cueilli au bout de 50 secondes de jeu, Steve n'a finalement pas eu tant de boulot que ça. Deux belles sorties devant Martial et Wallace, deux poings fermes sur la chiche en angle fermé de Fabinho. Sans peur et donc, sans reproches.

Mendy : (5) : Quand il centre, Benjamin trouve la touche. Quand il tire, Benjamin trouve un partenaire. Le jeune latéral vient d'inventer le concept de dyslexie balle au pied.

Nkoulou (6,5) : A failli se farcir Moutinho avant de négocier parfaitement les uns contre uns qu'il a dû gérer. Heureusement pour l'OM, car Morel pensait déjà à sa prochaine ballade dans la garrigue avec ses terres-neuves.

Morel (3) : Avant de se faire humilier, Jérôme Boateng avait au moins eu la décence de réaliser un bon match. Pas Jérem'.

Lemina (4) : Le jeune Marseillais à la dégaine de chanteur de mauvais RnB a du talent dans la roulette, moins dans la relance qui amène le premier but. Mario, oui nan. Souvenirs. Remplacé par Fanni (45e), couloir ardent.


Romao (4,5) : Si tous les chemins mènent à Romao, celui du talent a préféré esquiver les pieds du Togolais. Quelques coups pour compenser.

Imbula (6) : Les mêmes jambes qu'Adriana Karembeu, sans l'envie de les lui caresser. Et pas uniquement parce qu'il rate ses passes. Remplacé par Thauvin (63e), qui a amené un peu de dribble dans cet océan de médiocrité.

Ayew (6) : Pacquiao/Mayweather ? Un combat de bonnes sœurs à côté du duel Raggi/Ayew. Mené aux points, Dédé a finalement emporté la partie grâce à un joli crochet de la tête. KO !

Payet (6) : Moins inspiré que d'habitude dans ses transmissions, Dimitri possède tout de même la faculté de transformer une bouse de Mendy en passe décisive. Un incroyable talent.

Alessandrini : (7 puis 5 puis 9) : Habitué à jouer les lofteurs, Romain aura tout connu lors de cette rencontre : un contrôle du bras qui se transforme en passe dé, des insultes entendues jusqu'à Cassis pour cette contre-attaque gâchée, puis la joie du but décisif. Lofteur up...




















Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant