Alerte sur la santé des cliniques privées 

le
0
43 % des établissements étaient en perte l'an dernier. La Fédération des établissements privés de médecine, chirurgie et obstétrique (FHP-MCO) met en cause les tarifs plus avantageux accordés aux hôpitaux publics.


Les cliniques et les hôpitaux privés sont très mal en point. En 2010, 43% des établissements de santé étaient en perte, contre 36% en 2009, a indiqué mardi la fédération de cliniques FHP-MCO, à l'issue de son enquête annuelle auprès d'un large échantillon d'établissements privés. Pour la première fois en vingt ans, l'ensemble du secteur se retrouve même dans le rouge, avec un déficit qui atteint 1,4% du chiffre d'affaires. Et les trois quarts des cliniques sont en dessous «du seuil de résultat net minimum préconisé par les experts financiers, soit 3%», pour être capable d'investir.

Le chiffre d'affaires a, en revanche, augmenté de 1,7% l'année dernière. Et les plus gros établissements privés, ceux dont les ventes dépassent 30 millions d'euros, s'en sortent bien, reconnaît la FHP-MCO. Mais, pour la Fédération française des cliniques privées spécialisées en médecine, chirurgie et obstétrique - la FHP-MCO regroupe 587 établissements et

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant