Alerte levée dans le sud du Chili après un séisme de magnitude 7,6

le
0
    SANTIAGO, 26 décembre (Reuters) - Un séisme d'une magnitude 
de 7,6 a secoué dimanche le sud du Chili, provoquant 
l'évacuation de quelque 5.000 personnes dans la région côtière 
de Los Lagos sans faire de victime ni dégât majeur. 
    Le tremblement de terre a perturbé la journée de Noël de 
milliers de personnes qui ont du quitter leur domicile pour 
tenter de rejoindre des zones plus élevées, après la publication 
d'un ordre d'évacuation et d'une alerte au tsunami par le centre 
d'alerte au tsunami dans le Pacifique. 
      Trois heures après le séisme, le Bureau national des 
situations d'urgence (Onemi) a annoncé la levée des deux ordres 
et indiqué aux quelque 5.000 personnes visées qu'elle pouvaient 
regagner leur logement. 
    L'alerte avait été émise pour les régions situées dans un 
rayon de 1.000 km autour de l'épicentre, à 225 km au sud-ouest 
de Puerto Montt. 
    Aucune victime n'a été signalée. L'Onemi a précisé qu'un 
pont a été détruit, certaines routes obstruées et que 21.000 
foyers étaient sans électricité. 
    "C'est une très bonne nouvelle, pour le moment nous ne 
déplorons aucun mort après le séisme dans le sud", a dit sur 
Twitter la présidente chilienne, Michelle Bachelet. "Notre 
objectif est le retour à la normale des communautés affectées." 
    Le tremblement de terre a été localisé à près de 35 
kilomètres de profondeur, a indiqué le centre de veille 
géologique américain (USGS).  
    Selon la presse chilienne, il a été ressenti jusqu'à la 
ville de Bariloche, dans le sud-ouest de l'Argentine. 
    La compagnie pétrolière Enap  ENAP.UL  a indiqué que sa 
raffinerie Bio Bio, dans le sud du pays, fonctionnait 
normalement. Le trafic est normal sur l'aéroport de Puerto 
Montt, selon un porte-parole. 
    Le Chili connaît une forte activité sismique régulière. En 
2010, un séisme d'une magnitude de 8,8 dans la partie centrale 
du pays avait provoqué un tsunami qui avait détruit plusieurs 
localités côtières. 
 
 (Felipe Iturrieta et Antonio De la Jara; Patrick Vignal et 
Julie Carriat pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant