Alerte cyclonique au Bangladesh : plus de 30 millions de personnes menacées

le
0
Alerte cyclonique au Bangladesh : plus de 30 millions de personnes menacées
Alerte cyclonique au Bangladesh : plus de 30 millions de personnes menacées

Après les centaines de morts dans l'effondrement et l'incendie de deux immeubles au Bangladesh, le pays va devoir affronter une grosse perturbation cyclonique. Ce lundi, les autorités ont mis en garde des millions d'habitants vivant le long des côtes contre son arrivée qui pourrait les frapper au cours des prochains jours.

En 2009, le Bangladesh avait déjà énormément souffert du passage d'un cyclone faisant au moins 300 morts et plus de 400 000 sinistrés. Pis, en 2007, un cyclone avait fait 3 300 morts, 800 disparus, 8,7 millions de sinistrés et 1,5 milliard de dollars de dégâts. Cette fois, la tempête s'appelle «Mahasen» et risque encore de faire de nombreux dégâts. Pour l'instant, le cyclone se trouve dans le golfe du Bengale, à 1 355 km au sud-ouest de Chittagong, la deuxième plus grande ville du Bangladesh, et pourrait atteindre jeudi les côtes du sud-est. A ce stade, «Mahasen est toujours une tempête cyclonique. Elle ne s'est pas encore suffisamment renforcée pour se transformer en puissant cyclone mais elle devrait s'intensifier», a expliqué le chef adjoint du département météorologique, Shamsuddin Ahmed.

Evacuation de 30 millions de personnes ?

Le gouvernement s'est préparé à l'arrivée du cyclone mais il devrait attendre d'avoir la certitude absolue qu'il se dirige vers les côtes avant de diffuser un ordre d'évacuation aux habitants. «Nous avons alerté la population vivant en zone côtière mais nous ne l'avons pas évacuée parce que nous ne savons toujours pas où le cyclone va frapper. Mais nous sommes pleinement préparés à affronter la situation», a précisé l'administrateur de la province de Chittagong, Muhammad Abdhullah. Ils sont environ 30 millions à vivre le long des côtes, sur une population de 153 millions de Bangladais.

Fin des recherches dans l'immeuble effondré

Ce lundi, l'armée a annoncé qu'elle mettrait fin mardi à la recherche de corps dans les ruines de l'immeuble de neuf étages...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant