Alerte aux «cryptolockers», ces nouveaux pirates informatiques

le
0

Installés en Ukraine ou en Russie, des petits génies de l'informatique fabriquent des virus qui «paralysent» les données personnelles des internautes.

Dans l'univers des «cyber-malfrats», les gangs de «cryptolockers» montent en puissance et pourraient à terme faire des ravages à l'échelle planétaire. Venus de Russie ou d'Ukraine, ces petits prodiges de l'informatique fabriquent des virus tenaces qui «chiffrent» et paralysent à distance documents et fichiers personnels pour les rendre inaccessibles à leurs utilisateurs légitimes. Pris au pièges, ces derniers doivent payer une rançon pour débloquer leur machine et récupérer leurs données. «L'argent est souvent exigé en «Bitcoin», monnaie électronique difficilement traçable qui est notamment utilisée sur des sites de ventes de drogue», précise le colonel Éric Freyssinet, chef de la division de lutte contre la cybercriminalité à la Gendarmerie nationale.

En général, ces nouveaux pirates du Net exigent une ra...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant