Alerte au grand froid en France, consommation record d'énergie

le
1
ALERTE AU FROID GLACIAL
ALERTE AU FROID GLACIAL

PARIS (Reuters) - La vague de froid venue d'Europe de l'Est s'est intensifiée jeudi avec des températures pouvant atteindre de - 8 à - 14 degrés en France, où l'alerte orange concerne désormais 41 départements, a annoncé Météo France.

La demande d'énergie a atteint en conséquence des sommets, tant pour l'électricité que le gaz.

Outre les 25 départements du nord-est, du centre et du sud-ouest du pays déjà placés en vigilance orange, l'alerte a été étendue à 16 nouveaux départements, dans les régions Rhône-Alpes et Bourgogne, ainsi que dans les Hautes-Alpes et la Marne.

La température ressentie jeudi en milieu de matinée dans les secteurs touchés avoisinait "les -15 à -20 degrés face à un vent sibérien sur le Nord, le Nord-est et sur le Bassin parisien", précise Météo France dans son bulletin national.

Pour la consommation d'électricité, le gestionnaire du réseau RTE s'attendait à un record de consommation de 97.000 mégawatts (MW) en fin de journée, soit au-dessus du pic du 15 décembre 2010 (96.710 MW).

Il a lancé en conséquence deux alertes "orange Ecowatt" pour inviter les habitants de Bretagne, du Var et des Alpes-Maritimes à modérer leur consommation d'électricité jeudi entre 18h00 et 20h00.

PAS DE RISQUE DE COUPURES JEUDI

"Au niveau national, il n'y a pas de risque aujourd'hui, car les moyens de production nationaux disponibles et les importations d'électricité des pays voisins permettent de répondre à la forte augmentation de consommation d'électricité liée aux températures hivernales", a expliqué Hervé Mignon, directeur économie, prospective et transparence de RTE.

"Toutefois, RTE est mobilisé et nous avons activé pour la première fois cette saison le dispositif Ecowatt, au niveau d'alerte orange", a-t-il ajouté.

Pour le gaz, GRTgaz prévoyait en fin de journée un pic de consommation de 3.105 gigawattheures (GWh) sur son réseau, alors que le précédent pic de consommation du 8 janvier 2010 était de 3.037 GWh.

Le grand froid devrait durer jusqu'à samedi soir au moins et la France ne devrait pas connaître de redoux avant la semaine prochaine, avec l'arrivée attendue d'un air océanique.

Les dispositifs pour accueillir les sans-abri ont été partout renforcés.

Dans la région parisienne, l'Etat a amplifié le dispositif d'accueil des personnes sans domicile fixe en mobilisant 3.872 places d'hébergement d'urgence, a annoncé le préfet de région, Daniel Canepa.

Dans la capitale, 1.245 places ont été ouvertes, précise-t-il dans un communiqué.

En plus des structures de l'Etat, la ville de Paris a ouvert de nouveaux lieux d'accueil et renforcé les maraudes, en particulier aux bois de Vincennes et de Boulogne.

La municipalité a mobilisé 513 places d'hébergement supplémentaires, réparties dans 4 gymnases et 6 mairies d'arrondissement. Des repas sont proposés chaque soir aux personnes hébergées.

De nombreuses associations, de l'Armée du salut à la Mie de Pain, ont accru leur capacité d'hébergement tandis que les files d'attente aux soupes populaires s'allongent.

Gérard Bon et Muriel Boselli, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ajcairns le jeudi 2 fév 2012 à 16:06

    Il y a toujours eu un froid glacial en France...