Alerte à la bombe à la Maison blanche

le , mis à jour à 23:31
0

(Précision sur Obama, §4) WASHINGTON, 9 juin (Reuters) - La salle de presse de la Maison blanche et plusieurs bureaux du Sénat américain ont été brièvement évacués mardi à Washington à la suite d'alertes à la bombe, ont annoncé les autorités. Lors du point de presse quotidien de la présidence américaine, les journalistes ont été priés de sortir, la police ayant reçu un appel téléphonique affirmant qu'une bombe se trouvait dans la salle. La fouille n'ayant rien donné, le point de presse a pu reprendre au bout d'une demi-heure. Pendant cette alerte, le président Barack Obama est resté dans le Bureau ovale. Sa femme et ses enfants se trouvaient également à la Maison blanche et n'ont pas été évacués, a dit Josh Earnest, porte-parole de la présidence. Quelques heures plus tôt, des alertes au paquet suspect et un appel téléphonique anonyme avaient entraîné l'évacuation partielle de deux bâtiments abritant des services du Sénat. Là non plus, les recherches n'ont rien donné. (Roberta Rampton et Jeff Mason; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant