Alep s'invite au Conseil européen, Fillon fustige un échec de l'UE

le
8
LE MAIRE D'ALEP-EST S'INVITE AU CONSEIL EUROPÉEN
LE MAIRE D'ALEP-EST S'INVITE AU CONSEIL EUROPÉEN

par Jean-Baptiste Vey

BRUXELLES (Reuters) - Le maire d'Alep-Est s'est invité jeudi au Conseil européen pour dire aux chefs d'Etat et de gouvernement la détresse des habitants des quartiers en passe d'être totalement repris par les forces syriennes, tandis que François Hollande espérait obtenir un appel des Vingt-Huit à un cessez-le-feu.

Egalement à Bruxelles, où il a rencontré les dirigeants conservateurs, le candidat de droite à l'élection présidentielle française, François Fillon, a critiqué la diplomatie européenne et plaidé pour une négociation réunissant tous les acteurs du conflit, y compris les auteurs de "crimes".

A son arrivée au Conseil, François Hollande a accusé la Russie de ne pas tenir ses engagements concernant Alep, dont les quartiers Est tenus par les rebelles ont été bombardés par le régime avec le soutien de l'armée russe, au prix de nombreuses victimes civiles.

"Je parle sans cesse à la Russie. La Russie prend des engagements qu'elle ne tient pas, alors maintenant il est temps qu'on arrive à cette trêve et à cette urgence humanitaire si nécessaire", a déclaré le chef de l'Etat français.

"C'est ce que le Conseil européen doit exiger, un cessez-le-feu, l'évacuation des populations civiles et une négociation politique", a-t-il insisté. "L'Europe doit faire entendre sa voix."

"Si les Vingt-Huit n'étaient pas d'accord sur une question aussi essentielle, qui est de sauver les populations civiles, d'en terminer avec une guerre qui dure déjà depuis plus de cinq ans et de dénoncer les massacres qui se sont opérés à cause du régime syrien, à cause de ses soutiens notamment russes et iraniens, alors à quoi ça servirait d'avoir l'Europe à 28?", s'est interrogé le président français.

"L'HISTOIRE NE PARDONNERA PAS"

Le président du Conseil européen, le Polonais Donald Tusk, a ensuite assuré le président du conseil local des quartiers d'Alep-Est, Brita Hagi Hassan, de la compassion de l'ensemble des Européens.

"Nous ferons tout ce que nous pourrons pour protéger les civils", a-t-il dit devant des journalistes, sans préciser quels moyens pourraient être mis en oeuvre pour y parvenir.

Brita Hagi Hassan a évoqué la situation des habitants d'Alep-Est et de tous les Syriens frappés selon lui par le régime et déploré le silence et l'inaction de la communauté internationale.

"Les 50.000 civils d'Alep-Est n'attendent plus que la mort", a-t-il déclaré, en assurant que des dizaines de massacres ont été perpetrés.

"L'Histoire ne pardonnera pas", a-t-il poursuivi. "L'Histoire enregistre ce qui se passe. L'Histoire enregistre ce silence international face aux crimes contre l'Humanité en Syrie."

En tête des sondages pour la présidentielle d'avril-mai, François Fillon a souhaité une "initiative puissante" de l'Union européenne pour mettre autour de la table tous les acteurs susceptibles de mettre fin au conflit, "sans exclusive et donc y compris ceux qui commettent des crimes".

"Ce que j'ai dit aux dirigeants européens, c'est que nous sommes obligés de constater l'échec de la diplomatie occidentale et singulièrement de la diplomatie européenne", a-t-il déclaré.

"L'indignation est nécessaire mais elle n'a jamais sauvé une vie", a-t-il encore dit.

Alors que le gouvernement français accuse la Russie de participer à des crimes de guerre et juge une solution politique impossible tant que Bachar al Assad s'accrochera au pouvoir, François Fillon s'est distingué pendant la primaire de la droite en prônant un rapprochement avec la Russie.

Selon le ministère russe de la Défense et la télévision d'Etat syrienne, l'évacuation des rebelles retranchés dans une petite enclave d'Alep-Est a débuté jeudi avec le départ d'un premier convoi transportant des combattants de l'opposition.

(avec Emmanuel Jarry à Paris, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7163258 il y a 11 mois

    charleco ou la voix de Moscou

  • ANOSRA il y a 11 mois

    FH aboie de loin vers Poutine pour tenter de mettre FF en difficulté! Pauvre stratégie de Moi Président que personne n'écoute plus, sauf lui-même ! Et sans Obama qui lui dictait sa ligne, il n'est plus rien !!!

  • dupon666 il y a 11 mois

    les Syriens pro Assad sont avant tout 2 millions d'Alaouites qui n'ont pas droit à l'erreur face aux terroristes....

  • dupon666 il y a 11 mois

    on a dejà vu les memes en Libye.....representant qu'eux meme et leur ambition....on connait la suite

  • dupon666 il y a 11 mois

    tous les planqués dans les hotels 5 etoiles qui se font passer pour des syriens...

  • dupon666 il y a 11 mois

    faudra que le gus se recycle....il n'est pas pres de remettre les pieds à Alep

  • lulune41 il y a 11 mois

    Brita Hagi Hassan ? Qui est-ce ? Qui a martyrisé depuis 4 ans les populations "prisonnières" dans Alep est, détruit les infrastructures, tué aveuglement des civils dans les écoles, les habitations, les lieux de cultes .... d'Alep Ouest ?

  • charleco il y a 11 mois

    La coalition anti Assad pleure sur le sort des terroristes (al-Nosra = al Qaïda = le soi-disant maire d'Alep Est) et veut nous faire croire que ces gens-là sont le peuple syrien et qu'Assad le massacre! C'est le monde à l'envers. Assez de mensonges. Poutine tient tous ses engagements, c'est ce qui sa force. Les USa n'ont jamais tenu les leurs, c'est ce qui fait leur faiblesse et l'UE est vassale de Washington, dans le camp des faibles. L'UE et la France se sont trompés d'adversaire. Pire erreur.